Encore trop de sucre, de gras et de sel

Encore trop de sucre, de gras et de sel

04.12.2012
  • 1354639198395506_IMG_95270_HR.jpg

Les efforts de l’industrie agroalimentaire sont encore insuffisants pour respecter les préconisations sanitaires, selon l’étude de l’Observatoire de la qualité de l’alimentation (Oqali) publiée aujourd’hui. Au cours des cinq dernières années, les apports journaliers en sucres ont baissé de 0,4 % pour les hommes et les femmes et la part des lipides (graisses) de 0,4 % pour les hommes et 0,3 % pour les femmes, selon une évaluation basée sur les produits proposés par l’industrie agroalimentaire aux consommateurs français.

L’étude a mesuré l’impact de la reformulation des recettes de certains produits industriels, et montre que les progrès restent très insuffisants par rapport aux objectifs du Plan national nutrition santé (PNNS 2). Les gains ont été réalisés notamment sur les produits frais laitiers et les boissons fraîches sans alcool pour le sucre, sur les charcuteries pour le gras, selon l’évaluation transmise par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) qui pilote les travaux de l’Oqali avec l’INRA, l’Institut national de recherches agronomiques.

15 000 produits passés au crible

Les apports en sel ont baissé de 1,1 % pour les hommes et de 0,9 % pour les femmes, soit une réalisation de « 3 à 5 % » des objectifs du Plan national nutrition santé (PNNS 2) pour les hommes et de 14 % pour les femmes.

L’étude, qui a passé en revue près de 15 000 produits transformés, témoigne de la grande désaffection pour l’aspartame. À l’inverse, les produits à base de « stevia », un édulcorant naturel, sont de plus en plus nombreux depuis l’autorisation du produit en 2009. Autre donnée : 34 % des 15 000 produits de la liste contiennent de l’huile de palme. Pour l’association de défense des consommateurs, le CLCV, cette étude témoigne qu’en matière de santé nutritionnelle, « faire appel aux bonnes volontés des professionnels ne suffit pas ».

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
05.12.2012 à 16h39

« S'alimenter sainement, tout comme se soigner correctement, est un luxe... »

Répondre
 
04.12.2012 à 20h27

« "faire appel aux bonnes volontés "... remplacer l'huile de palme par une huile plus saine coute plus cher et donc augmente les prix de vente et donc rend vulnérable par rapport à la concurrence... T Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter