Les prémices d’un vaccin bivalent contre les hépatites B et C

Les prémices d’un vaccin bivalent contre les hépatites B et C

28.11.2012
  • 1354116642393567_IMG_94806_HR.jpg

    Les prémices d’un vaccin bivalent contre les hépatites B et C

Une équipe INSERM* coordonnée par le Dr Philippe Roingeard a mis au point des particules chimères associant des protéines d’enveloppes des deux virus des hépatites B et C (VHB et VHC) qui induisent des anticorps neutralisants contre les deux virus.

À ce jour, toutes les équipes qui avaient tenté de mettre au point un vaccin contre l’hépatite C se sont heurtées à des difficultés techniques. Les protéines de l’enveloppe du virus VHC, susceptibles de conduire à la production d’anticorps neutralisants, sont en effet quasiment impossibles à produire et à purifier.

L’équipe du Dr Roingeard*, coauteur du travail publié dans « Hepatology »** a réussi à contourner ce problème. « À la différence du VHC, les protéines d’enveloppe du VHB sont capables de former à elles seules des petites particules vaccinales, explique le Dr Roingeard. Elles sont actuellement utilisées pour fabriquer le vaccin contre l’hépatite B. Avec mon équipe nous avons donc mis au point des particules chimères, associant des protéines d’enveloppe des deux virus VHB et VHC, aussi faciles à produire que celles du VHB. »

Une double vaccination au coût réduit

Les chercheurs ont testé l’efficacité de ces chimères in vitro, puis in vivo, chez des rongeurs. Ils ont constaté qu’elles induisent bien des anticorps neutralisants contre les deux virus, VHC et VHB. « Nos particules vaccinales sont efficaces contre différents génotypes du VHC et induisent une réponse équivalente à celle produite par le vaccin commercialisé contre l’hépatite B », a précisé le chercheur.

Ces résultats sont très intéressants car ils résolvent le problème technique de production d’un vaccin contre l’hépatite C, et ouvrent la voie à un vaccin bivalent contre les deux types, B et C, à la fois.

L’innocuité et l’efficacité de ce candidat vaccin doivent être encore vérifiées mais les auteurs sont confiants : « Notre vaccin est très proche de celui contre l’hépatite B que nous connaissons maintenant depuis plusieurs années. En outre, nous savons déjà que sa production est possible, avec des coûts probablement réduits. »

D’après un communiqué de l’INSERM.

*Unité 966, Faculté de médecine de Tours.

**E. Beaumont et coll. Chimeric HBV-HBC Enveloppe Proteins Elicit Broadly Neutralizing Antibodies and Constitute a Potential Bivalent Prophylactic Vaccine. Hepatology, 13 novembre 2012.

Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 1

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 3

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter