Un atlas sur la santé et le climat pour mieux se préparer face aux événements extrêmes

Un atlas sur la santé et le climat pour mieux se préparer face aux événements extrêmes

31.10.2012
  • 1351682572385256_IMG_92821_HR.jpg

    Un atlas sur la santé et le climat pour mieux se préparer face aux événements extrêmes

Alors que la tempête Sandy faisait rage dans le nord-Est des États-Unis, deux agences de l’ONU ont présenté un « atlas de la santé et du climat », un nouvel instrument destiné à montrer sur des cartes géographiques quels sont les risques pour la santé en cas de changement climatique ou de conditions météo extrême (canicules, inondations, cyclones ....). « Une carte vaut 1 000 mots », a déclaré Margaret Chan, directrice générale de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) lors de la présentation du document d’une cinquantaine de pages conçu en collaboration avec l’OMM (Organisation météorologique mondiale).

« La prévention et la préparation sont au cœur de la santé publique. La gestion du risque est notre pain quotidien. Les informations sur la variabilité et les changements climatiques sont un outil scientifique puissant pour nous aider dans cette tâche, a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. Le climat a un impact important sur la vie et la survie des populations. Les services climatologiques peuvent donc avoir des effets profonds sur l’amélioration de la vie, également en faisant progresser la situation sanitaire. »

Canicules et cyclones

Le document qui croise les données météorologiques et les données de santé a été présenté lors d’une session extraordinaire du Congrès météorologique mondial qui se termine aujourd’hui à Genève. Publié dans toutes les langues de l’ONU, il permet, graphiques, dessins, cartes géographiques et cartes météo à l’appui, d’expliciter les liens entre la santé et le climat.

L’augmentation de l’incidence de certaines maladies infectieuses est une des principales conséquences des changements climatiques sur la santé. Dans certains endroits, l’incidence du paludisme, de la dengue, de la méningite ou du choléra, peut varier d’une saison à l’autre et d’une année sur l’autre d’un facteur allant jusqu’à 100. Le renforcement des services climatologiques dans les pays d’endémie peut aider à prévoir l’apparition, l’intensité et la durée des épidémies.

Les canicules extrêmes qui, aujourd’hui surviennent tous les 20 ans, pourraient être plus fréquentes - tous les 2 à 5 ans - d’ici le milieu de ce siècle, avec des conséquences notamment pour les personnes âgées (l’un des groupes de populations les plus vulnérables au stress thermique), dont le nombre va être multiplié quasiment par 4 dans les villes, de 380 millions en 2010 à 1,4 milliard en 2050.

Des études de cas illustrent comment la collaboration entre les services de météorologie, d’urgence et de santé a déjà permis de sauver des vies. Par exemple, le bilan de cyclones d’intensité similaire au Bangladesh est passé d’environ 500 000 morts en 1970 à 140 000 en 1991, puis 3 000 en 2007, en grande partie grâce à la préparation et à l’amélioration des systèmes d’alerte précoce.

Sandy fait des ravages

L’ouragan qui a fait 67 morts dans les Caraïbes en a provoqué au moins 31 aux États-Unis. Dans les États de New York et du New Jersey, Sandy s’annonce comme l’une des tempêtes les plus dévastatrices jamais enregistrées. Le président Barack Obama a déclaré l’état de « catastrophe majeure » permettant la mise en place de programme d’aide aux victimes.
 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter