Le Dr Poupardin, adversaire tenace du « bizone », condamné

Le Dr Poupardin, adversaire tenace du « bizone », condamné

24.10.2012
  • 1351092366383531_IMG_92341_HR.jpg

Le Dr Didier Poupardin, poursuivi par la Sécurité sociale pour avoir systématiquement fait bénéficier ses patients en longue maladie de remboursements à 100%, a été condamné ce mercredi à payer 2 514,62 euros à la CPAM pour le préjudice causé, a-t-il annoncé.

Le tribunal des affaires de Sécurité sociale (Tass) de Créteil a par ailleurs débouté la CPAM du surplus de ses demandes (remboursement des frais de justice). « C’est la victoire de la médecine du fric. Les directions de la CPAM ne cherchent qu’une seule chose: la privatisation », a regretté Didier Poupardin, médecin aujourd’hui à la retraite.

Continuer le combat

La caisse de Créteil reprochait au praticien d’avoir délivré des ordonnances non conformes à 51 patients entre avril 2007 et mars 2008, évaluant de son côté le préjudice à 2 612 euros. Au cœur du conflit, les ordonnances dites "bizones". Dénonçant un système « arbitraire » qui revient à « découper le patient en morceaux », le Dr Poupardin avait refusé d’appliquer les règles d’utilisation du bizone.

Le Dr Poupardin, 64 ans, qui se présente comme le « médecin des indigents », s’est toujours posé en héraut du combat pour l’accès aux soins et en rempart contre « la privatisation rampante » de l’assurance-maladie. Malgré cette condamnation, Didier Poupardin entend continuer son combat, soutenu par son comité de soutien, composé de représentants de partis et d’associations de gauche et d’extrême gauche. Il a récemment écrit à Marisol Touraine pour demander la suppression des ordonnances bizones.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
27.10.2012 à 15h02

« Il y a assez d'abus de gatuité sans en ajouter »
27/10/12 Profession médecin

Répondre
 
26.10.2012 à 07h27

« Tous derrière notre Confrère POUPARDIN , certains , devant sa personnalité un peu « baba cool » pourraient être satisfaits de le voir condamné, personne peut nier sa sincérité et qu'il a agit dans Lire la suite

Répondre
 
25.10.2012 à 20h17

« Je vais envoyer 23 euros à mon confrère POUPARDIN car si nous sommes 100 pour l'amende et 200 pour les frais annexes, nous saurons que lorsque ça nous arrivera, nous trouverons 300 confrères pour no Lire la suite

Répondre
 
25.10.2012 à 08h09

« Normal que les illuminés qui ne respectent pas la règle commune soient sanctionnés... »

Répondre
 
25.10.2012 à 03h53

« Vous nous élevez ! Bravo. » Un syndicaliste couché (voir les dernières négociations...)

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 6

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter