Un nouveau défibrillateur sous-cutané a été implanté à La Timone

Un nouveau défibrillateur sous-cutané a été implanté à La Timone

22.10.2012
  • 1350923495382794_IMG_92143_HR.jpg

    Un nouveau défibrillateur sous-cutané a été implanté à La Timone

L’équipe du service de rythmologie cardiaque de l’hôpital de la TimoneMarseille), a implanté, sous la direction du Pr Jean-Claude Deharo, un défibrillateur implantable d’un tout nouveau type, où la sonde est en position sous-cutanée et non intracardiaque.

Ce nouveau défibrillateur à sonde sous-cutanée vient tout juste d’être mis sur le marché en France (septembre 2012). Il a été implanté chez deux malades, dans deux centres, à Marseille et à Lille. Depuis que les défibrillateurs implantables existent, les recherches se sont portées sur une amélioration de la sonde, point faible de ces appareils. Les défibrillateurs classiques, dont le boîtier est posé en région sous-clavière, sont reliés au cœur par une sonde, qui peut être le siège de complications : infections, perforations et rupture de sonde. Quand il s’agit de l’explanter au bout d’un an ou deux, l’opération peut se révéler difficile, en raison d’une fibrose.

Pas de problème d’implantation

La réimplantation est ensuite un nouveau problème, bien connu du service de rythmologie cardiaque de l’hôpital de La Timone, qui est le centre de référence pour les problèmes de sonde cardiaque. « On aimerait bien qu’il n’y ait pas de sonde ! », explique le Pr Jean-Claude Deharo au Quotidien. Le nouvel appareil possède tout de même une sonde, mais les problèmes d’implantation ont disparu, la sonde exerce son activité en position sous-cutanée.

Le boîtier est en région axillaire basse et le choc, qui est administré comme dans le système classique entre la sonde et le boîtier, est délivré en position latéro-sternale gauche.

« Les pompiers qui délivrent un choc électrique externe administrent 200 joules, un défibrillateur intracavitaire délivre 30 joules, ce nouveau défibrillateur administre en sous-cutané 60 à 70 joules. » Ce matériel est donc capable de délivrer une plus grande énergie.

Par ailleurs, il est aussi capable de soigneusement filtrer le signal, ce qui est important quand la sonde est plus loin du cœur. La patiente traitée à La Timone est une femme d’une soixantaine d’années qui est implantée par le défibrillateur sous-cutané dans les suites d’un infarctus du myocarde important. Elle est en insuffisance cardiaque sévère. Le réseau veineux est occlus par du matériel endocavitaire. Le défibrillateur sous-cutané est providentiel, sinon, il aurait fallu réaliser une intervention chirurgicale lourde.

« Il faut aussi savoir que ce nouveau système ne peut que défibriller. Il ne peut pas stimuler, potentiel qui existe pour les défibrillateurs classiques, même s’ils ne sont pas toujours actifs pour cela. »

Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 3

G7 : la Sicile est en état d’alerte après l’attentat de Manchester

Taormina G7

Une cité blindée et 400 opérateurs de santé spécialisés déployés sur le terrain. À l’occasion du G7 qui se tient les 26 et 27 mai à... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter