Salles de consommation de drogues : Touraine confirme des expérimentations pour la fin 2012

Salles de consommation de drogues : Touraine confirme des expérimentations pour la fin 2012

22.10.2012
  • 1350919107382713_IMG_92129_HR.jpg

Invitée dimanche sur l’antenne de BFM-TV, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a estimé que des expérimentations de salles de consommation de drogues pourraient être annoncées « avant la fin de l’année ». La ministre a indiqué être « en train de regarder les conditions dans lesquelles cela peut se faire, en relation avec la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT» qui doit remettre des recommandations à ce sujet. Pour Marisol Touraine, ce dossier doit dépasser le débat partisan.« Je vais travailler avec des municipalités qui sont prêtes à s’engager et il y en a plusieurs, de droite comme de gauche », a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué, Jean-Marie Le Guen « salue » cette annonce de Marisol Touraine. « Je me félicite que le gouvernement rompe avec l’approche dogmatique de la majorité précédente et ouvre la voie à des solutions pragmatiques qui ont fait leurs preuves, tant en terme de santé publique que de sécurité publique », déclare le député PS de la ville de Paris où un projet de salle de consommation supervisée de drogues a récemment été présenté par les associations GAIA et Médecins du monde.

« En accord avec Rémi Féraud, le maire du 10ème arrondissement de Paris, nous sommes notamment volontaires pour rechercher rapidement un premier lieu adapté, qui pourra se situer dans le 10ème dans le quartier de la gare du Nord », a fait savoir le maire de la capitale, Bertrand Delanoë, dans un communiqué.

Loi de santé publique

Interrogé sur BFM-TV à ce sujet, le député UMP Bernard Debré (Paris) a estimé au contraire que l’expérimentation de salles de consommation de drogue n’était « pas raisonnable ». « Si un drogué veut s’arrêter, cela sera pour lui une incitation pour continuer », considère le député.

« Pour un médecin, il devrait se préoccuper des soins apportés aux toxicomanes. Les toxicomanes doivent évidemment être suivis et pris en charge », a réagi Marisol Touraine. « Aujourd’hui, il n’y a pas de politique cohérente de santé publique sur les addictions en général et en particulier sur les addictions des jeunes », a poursuivi la ministre. « Il y aura évidemment dans la loi de santé publique que le président de la République a annoncé pour l’année prochaine, des dispositions concernant les addictions », a-t-elle conclu.

DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
23.10.2012 à 07h49

« Pourquoi ne pas continuer sur cette lancée et s'arrêter au seul problème de la drogue ? Et la prostitution ? Pourquoi ne pas réouvrir les maisons closes, avec bien sûr cabinet de gynécologie pour s Lire la suite

Répondre
 
22.10.2012 à 23h49

« Comme pour le sang contaminé à l'époque, en cas d'accident de shoot notre ministre de la santé MST sera probablement responsable mais pas coupable ! ! ! »

Répondre
 
22.10.2012 à 22h04

« Les drogues seront-elles prises en charge par les mairies ou par le la ministre ? Ça serait bien la moindre des choses dans cette configuration ! »

Répondre
 
22.10.2012 à 21h44

« Où compte-t-elle, Marisol, trouver les personnels médicaux (Médecins, soignants, psych-ologues/iatres et autres) qui sont déja en sous nombre dans les services hospitaliers ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter