Deux hospitaliers canardent les médecins pigeons et les internes dans Libé

Deux hospitaliers canardent les médecins pigeons et les internes dans Libé

16.10.2012
  • Libération

Tous les médecins ne sont pas des pigeons. Deux d’entre eux, praticiens hospitaliers à l’AP-HP, ont pris la plume pour le faire savoir dans l’édition du jour de Libération *. Et ils ne mâchent pas leurs mots à l’égard du mouvement initié sur Facebook (« Les médecins ne sont pas des pigeons ») par un chirurgien esthétique libéral, pour s’opposer à une régulation des dépassements d’honoraires et à un encadrement de l’installation.

« Manipulation grossière portée par de faux arguments », « justifications mensongères », « la tournure que prend cette mobilisation est obscène » écrivent-ils. Que reprochent-ils exactement à ces médecins frondeurs ? D’invoquer le bien-être des patients pour en réalité défendre leur « confortable rémunération aux dépens des patients les plus précaires ».

pigeons.png

Les internes de l’ISNIH en prennent aussi pour leur grade, eux qui appellent à une journée de mobilisation le 17 octobre sur le thème « le choix de bien soigner ». La formule fait bondir nos deux médecins hospitaliers. « Faut-il comprendre dès lors qu’encadrer les dépassements d’honoraires aurait pour conséquence directe la dégradation des soins prodigués aux patients ? » s’interrogent-ils, rappelant au passage que « les salaires des médecins […] appartiennent à la frange supérieure des revenus français ». Selon eux, cela revient à suggérer « qu’un patient est mieux traité par un médecin libéral en secteur II avec honoraires libres que par l’hôpital, ou par un médecin conventionné secteur I. » 

« Un mauvais combat »

Le mouvement des médecins pigeons a d’autres détracteurs. Le 11 octobre dernier, deux internes s’en prenaient à eux dans une tribune publiée sur le site Mediapart. « La revendication sur la rémunération ne peut être légitime que si elle n’entre pas en contradiction avec le principe de l’égalité d’accès aux soins » écrivent-ils. Les médecins pigeons se tromperaient de combat, selon eux. 

La solution au malaise ambiant passerait par une évolution des modes de rémunération et par le développement de « petites structures type maisons pluridisciplinaires de santé », telles que celles imaginées par les médecins blogueurs et médiatisées à travers l’opération menée sur Twitter#PrivésDeDéserts. Un autre blogueur, anesthésiste à l'hôpital public,  joue les francs tireurs et tire à vue sur les pigeons. Le titre de son billet traduit son désaccord de manière très crue : « Facebook et solidarité médicale : mon cul ! »

* « Halte aux "médecins pigeons" qui agitent le drapeau de la santé publique ! »

> S.L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 25 Commentaires
 
Maxime B Médecin ou Interne 28.07.2015 à 21h58

« medicine or not medincine ? »

Répondre
 
23.10.2012 à 12h28

« Un PU PH à l'hôpital apres 16h30 ? Je me marre !!!! Le patron qui arrête le bloc à 55 ans mais sans modification de son traitement, etc. Et toujours la fonction publique ou les donneurs de leçons so Lire la suite

Répondre
 
17.10.2012 à 20h09

« Est-ce qu'on s'occupe, nous les libéraux, des comptes d'apothicaires des hospitaliers concernant leurs comptes "épargne temps ". S'interrogent-ils sur le coût de ce dispositif ? Qu'ils s'occupent d Lire la suite

Répondre
 
17.10.2012 à 20h01

« Mais où est donc passé le bon Dr Pelloux ? RTT, vacances ? Heureusement que ses collègues sont là eux pour tirer à bout portant sur leurs confrères. »

Répondre
 
17.10.2012 à 14h19

« Par qui sont payés et encouragés nos 2 confrères hospitaliers pour écrire dans LIBE et aller à contre-courant de ce mouvement???? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 3

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 46

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter