Des médecins circonspects et prudents

Des médecins circonspects et prudents

11.10.2012

Habituellement prompts à s’exprimer, les syndicats de médecins sont restés discrets ce jeudi. La tournure de la négociation, les propositions de l’UNOCAM et une certaine prudence ont semble-t-il amené ces derniers à faire preuve de retenue à moins d’une semaine de la réunion conclusive. Certains leaders sont partis discrètement à 13H30 à l’issue de la réunion. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, on tourne en rond, a estimé le Dr Michel Chassang, président de la CSMFIl y eu une seule réelle avancée, c’est la proposition de l’UNOCAM qui serait prête à cofinancer le secteur I. Ça nous intéresse mais nous attendons d’en connaître les modalités ».

Selon le Dr Christian Jeambrun, président du SML, l’intervention de l’UNOCAM change le « paradigme » de la négociation. « Il sera difficile d’arriver à un accord d’ici la semaine prochaine », a-t-il simplement confié. A la FMF, le Dr Jean-Paul Hamon déplore que le projet d’avenant n’évoque que des incitations pour les complémentaires et non de réels « engagements ». Il redoute qu’elles se défaussent « comme elles l’ont fait avec le secteur optionnel ». « Ce système est inacceptable, avec deux poids deux mesures, affirme le Dr Claude Leicher, président de MG France. Le régime obligatoire va mettre de l’argent pour mieux rembourser les dépassements des médecins de secteur II et il ne va rien faire pour les médecins de secteur I ». Aucune disposition portant sur la revalorisation du secteur I n’est en effet inscrite dans le projet d’avenant.

Le chef de file des généralistes estime par ailleurs que les dépassements excessifs ne sont pas suffisamment définis et que le système de sanctions sera lourd à mettre en place, pouvant entraîner des « procédures de 18 mois ». Au BLOC, le Dr Xavier Gouyou-Beauchamps compare le dispositif de sanctions proposé par la CNAM à un « radar » qui flashe les automobilistes sans que ceux-ci aient été informés de la vitesse maximale autorisée.

 CH.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
12.10.2012 à 06h52

« Les médecins généralistes une fois de plus laissés dans le caniveau avec un directeur de la CPAM cynique, mais que font nos syndicats dits représentatifs pour notre défense ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

2 700 signalements d'effets indésirables liés au DIU Mirena entre mai et août 2017

mirena

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rendu publics les premiers résultats d'une enquête de... Commenter

Tarifs de radiologie : le Sénat enterre le spectre des décotes tarifaires autoritaires 

radiologues

Les syndicats de médecins libéraux, et notamment de radiologues, ont été entendus par le Sénat. Vendredi soir en séance publique, les élus... Commenter

« Zéro sexisme », « zéro harcèlement » : la contre-attaque des internes pour briser le tabou et porter plainte

SEXISME

Après la publication de l'enquête édifiante dénonçant la banalisation du sexisme et du harcèlement sexuel au cours du cursus,... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter