Est parisien : une renaissance pour la maternité des Lilas

Est parisien : une renaissance pour la maternité des Lilas

20.09.2012
  • 1348153519373218_IMG_89796_HR.jpg

    Est parisien : une renaissance pour la maternité des Lilas

« On voit enfin la lumière ». Le Dr Marie-Laure Brival, chef de service d’obstétrique à la maternité des Lilas (Seine-Saint-Denis) peut souffler. L’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France a accepté de débloquer l’aide à l’investissement de six millions d’euros pour la reconstruction de l’établissement, prévue de longue date par le plan Hôpital 2012. C’est la fin d’une longue lutte pour l’emblématique maternité de l’Est parisien.

L’année dernière, l’ARS avait marqué un coup d’arrêt à la restructuration de l’établissement. « La maternité souffrait depuis plusieurs années d’un trop grand isolement et d’une fragilité de gouvernance qui obéraient sa capacité à mener une opération immobilière de reconstruction pourtant nécessaire, compte tenu de la vétusté de ses locaux », justifie l’agence francilienne dans un communiqué. Il fallait privilégier un « adossement [administratif] à une autre structure de son environnement » afin de solidifier l’ensemble, indique encore la tutelle régionale.

C’est chose faite depuis mercredi et la fusion du conseil d’administration de l’hôpital privé à but non lucratif avec celui du Groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, établissement de santé d’intérêt collectif (ESPIC) privé à but non lucratif. Sur ces bases, l’ARS a bien voulu délier les cordons de la bourse.

« Rapprochement avec les Diaconesses »

« Après trois ans de mobilisation, c’est un très beau dénouement pour nous, se félicite le Dr Marie-Laure Brival, qui a été pendant des années la porte-parole du collectif de soutien de la maternité. Ce rapprochement avec les Diaconesses va donner une nouvelle force aux Lilas. On s’agrandit, on passe de 1700 à 2500 accouchements par an mais nous conservons toute notre indépendance ».

Les deux partenaires ont réussi à trouver un accord qui n’aura pas d’influence sur le projet médical des Lilas, explique le Dr Brival. « C’était vraiment la pierre d’achoppement entre nous, qui défendons le droit des femmes, l’orthogénie, l’IVG et la contraception et les Diaconesses, institution religieuse aux valeurs autres », indique le médecin.

Les premiers coups de pioche devraient être données dans trois mois, l’ARS confirmant que « la validation du projet de reconstruction devrait permettre à la maternité de contracter les emprunts nécessaires à l’acquisition du nouveau terrain ». Le nouvel établissement devrait ouvrir ses portes en janvier 2015.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 3

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter