Sondage : à partir de quel seuil faut-il sanctionner les dépassements d'honoraires ?

Sondage : à partir de quel seuil faut-il sanctionner les dépassements d'honoraires ?

05.09.2012
  • Forum

Comment caractériser les dépassements d’honoraires abusifs et sanctionner leurs auteurs ? Les deux sujets sont au menu des négociations conventionnelles qui reprennent aujourd’hui entre les syndicats de médecins, l’assurance-maladie et les complémentaires. La question du plafond des dépassements est au coeur du débat. L’occasion de recueillir votre avis sur le sujet... 

A partir de quel seuil faut-il sanctionner les dé...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 14 Commentaires
 
07.09.2012 à 22h21

« Je pense qu'il faut arrêter d'utiliser ce terme de dépassement d'honoraires.
La consultation doit être honorée à un tarif décent dépendant du coût des pratiques et ce que la securité sociale rembour Lire la suite

Répondre
 
06.09.2012 à 16h26

« Le dépassement est un terme concernant le secteur 1, il est légal et doit rester exceptionnel. Pour le secteur 2, il convient plutôt de parler de complément d’honoraires complètement légal et limité Lire la suite

Répondre
 
06.09.2012 à 15h05

« Mais que dire des dépassements d'honoraires systématiques et exagérés des orthodontistes ou des chir.-dentistes. Ce ne sont pas seuls les médecins qui doivent être soumis à des règles de dépassement Lire la suite

Répondre
 
06.09.2012 à 11h30

« 20 ans sans revalorisation pour les actes techniques (qui ont même baissé pour certains !) et pour les consultations de spécialistes : quelle profession en France accepterait une telle sous valorisa Lire la suite

Répondre
 
06.09.2012 à 08h15

« Il n'y pas de remise en cause du secteur 2 sans revalorisation du secteur 1, en particulier en chirurgie. »
Profession : chirurgien en secteur 1

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter