Une pharmacienne déconventionnée pour n’avoir pas suffisamment délivré de génériques

Une pharmacienne déconventionnée pour n’avoir pas suffisamment délivré de génériques

31.08.2012
  • 1346420947367724_IMG_88415_HR.jpg

    Une pharmacienne déconventionnée pour n’avoir pas suffisamment délivré de génériques

L’Assurance-maladie a déconventionné pendant un mois une pharmacie des Deux-Sèvres pour n’avoir pas suffisamment délivré de médicaments génériques.

L’officine, située à Airvault, à une soixantaine de kilomètres de Niort, a reçu une notification de sa caisse primaire en juillet expliquant qu’elle ne pourrait appliquer aux clients le tiers-payant sauf si elle embauche un pharmacien remplaçant conventionné.

L’Assurance-maladie avait demandé à la pharmacie de délivrer 60 % de génériques en 2011, mais celle-ci n’a atteint qu’un taux de 50 %, a affirmé à France-Info sa co-gérante, Jacqueline Girardeaux.

La Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) des Deux-Sèvres a quant à elle indiqué que les pharmaciens mis en cause n’ont pas appliqué l’accord conventionnel du tiers-payant générique signé en avril dernier par l’Assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens. « Le taux de distribution de médicaments génériques dans l’officine incriminée se situe de 30 à 50 % alors que la majorité de la profession dans le département affiche des taux compris entre 75 et 80 % », a déclaré au « Courrier de l’Ouest » Julien Bouchereau, responsable régulation-juridique de la CPAM locale.

Les médecins boucs émissaires

Pour sa défense, la pharmacie met en cause les prescripteurs. « J’ai un médecin qui est le principal prescripteur qui met "non substituable" sur tous les produits, explique Jacqueline Giraudoux. Je ne pouvais pas faire mieux étant donné que j’étais barrée dans mon exercice avec des NS. »

S’estimant victime d’une injustice, la pharmacienne entend faire appel de son déconventionnement auprès du Tribunal des affaires sanitaires et sociales. La pharmacienne a par ailleurs assuré ne pas être contre les génériques « mais pour délivrer des génériques de qualité ».

Appelé à commenter ce déconventionnement, le directeur de l’Assurance-maladie a déclaré qu’elle était « exceptionnelle ». « Seulement deux sanctions de ce type ont été prononcées sur le territoire national, a déclaré Frédéric van Roekeghem à France Info. Cette pharmacie est celle qui a les plus mauvais résultats du département en termes de délivrance de médicaments génériques. Dans le village où cette dame exerce, la 2e pharmacie qui travaille avec les mêmes médecins obtient un taux de substitution de 80 %. »

L’Assurance-maladie veut relancer la délivrance de médicaments génériques. Depuis l’accord tiers payant contre génériques signé en avril, l’Assurance-maladie a enregistré une hausse de la substitution de 10 % au niveau national et de 25 % à Paris. La CNAM souhaite atteindre un taux de 85 % d’ici à la fin de l’année. A la mi-août, il était de 76,7 %, indique l’Assurance-maladie.

Voir notre article du 6 juin 2012 : « Les médecins abusent-ils du « non substituable » ? Polémique entre la CSMF et les fabricants de génériques »

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Faute de temps, les soignants négligent leur hygiène de vie Abonné

C'est une des plus vastes enquêtes jamais réalisées sur la santé des acteurs du soin. Les chiffres évoquent des médecins plus souvent malades que la population et plus insatisfaits de leur travail. Un constat alarmant. 6

18 polémiques santé en 2018 : votre avis nous intéresse !

18 polémiques santé en 2018 : votre avis nous intéresse !-0

L’année qui s’achève a été riche en polémiques de toutes sortes touchant le système de soins. « Le Quotidien du Médecin » a retenu les 18... 2

Urgences : l'IGAS veut remplacer le 15, le 17 et le 18 par un 112 unique

112

Verra-t-on disparaître le 15, le 17 et le 18 au profit d'un numéro unique d'urgences ? C'est ce qui semble ressortir du rapport... 7

Un pédiatre écope d'un avertissement ordinal pour non-déclaration de ses liens d'intérêts

C'est une sanction disciplinaire lourde de symbole. Pour la première fois, un médecin interrogé dans les médias grand public se voit... 7

Brevet du sofosbuvir : les ONG européennes ne désarment pas

hep c

Six ONG ont fait appel mercredi de la décision de l’Office européen des brevets (OEB), prise en septembre, de maintenir le brevet sur le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter