Hôpital : Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

Hôpital : Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

22.08.2012
  • 1345651705366609_IMG_88168_HR.jpg

    Hôpital : Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

Pour son premier déplacement « santé » de rentrée, la ministre de la Santé Marisol Touraine s’est rendue mercredi après-midi au SAMU de Paris, à l’hôpital Necker, à la rencontre des professionnels de santé des services d’urgences.

À l’heure, décontractée, Marisol Touraine a été accueillie par Claude Evin, directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) et par le Pr Pierre Carli, médecin-chef du SAMU de Paris. Ce dernier lui a tout d’abord expliqué le fonctionnement des « petits bijoux » du SAMU : ses ambulances.

Soucieuse de saluer chaque membre du personnel, Marisol Touraine a poursuivi sa visite au centre de régulation des appels du SAMU, où l’attendait le Dr Patrick Pelloux, médecin urgentiste. Pédagogue, le Pr Carli a décrit à la ministre de la Santé l’activité du centre de régulation, qui reçoit en moyenne 700 à 750 appels quotidiens. Les trois jours précédents, pendant la vague de canicule, le centre a traité 150 % d’appels en plus, sans que l’activité des urgences n’augmente pour autant. Signe, pour le Pr Carli, de tout l’intérêt à porter à la régulation médicale. Le travail d’écoute, de conseils des assistants et médecins (régulateurs et généralistes) permet « la prise en charge la plus efficace et la plus rapide » possible, précise-t-il à la ministre, attentive. Signe aussi qu’une majorité des appels relève plus de la médecine générale que de l’urgence : moins de 20 % débouchent sur une hospitalisation.

Des propositions attendues avant la fin de l’année

Si Marisol Touraine a défini comme « satisfaisant » le bilan à tirer de la canicule et a « rend[u] hommage » au travail des équipes médicales pendant cette période, elle n’a pas caché son ambition de « réorganiser » les services d’urgences afin de « mieux les connecter avec la médecine de ville ». Se disant « préoccupée par la vision de lits occupés dans les couloirs » des hôpitaux, la ministre souhaite désormais que médecins libéraux et hospitaliers « travaillent ensemble, et non en opposition ».

Comment ? Nous n’en saurons pas plus. Des « propositions de réorganisation » seront rendues « avant la fin de l’année », a assuré Marisol Touraine, « pas certaine » pour autant que ces dernières soient inscrites dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2013.

L’heure n’était pas aux décisions concrètes. Ce qui, contre toute attente, n’a pas semblé ennuyer le Dr Pelloux, ravi d’avoir « pour la première fois » « une ministre de la santé pour qui la situation des urgences n’est pas inéluctable ».

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 20 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter