Les priorités de l’OMS pour réduire les cas d’hépatite chez les usagers de drogues

Les priorités de l’OMS pour réduire les cas d’hépatite chez les usagers de drogues

23.07.2012
  • 1343056888365880_IMG_87998_HR.jpg

    Les priorités de l’OMS pour réduire les cas d’hépatite chez les usagers de drogues

À l’occasion de la XIXe conférence internationale sur le sida, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dévoilé ses recommandations pour réduire les cas d’hépatite chez les consommateurs de drogues par injection. « La plupart des interventions de prévention de la transmission du VIH entre consommateurs de drogues injectables sont virtuellement les mêmes que celles qui visent à prévenir les hépatites virales B et C. Il est donc logique de réduire le risque de ces deux infections en associant la prévention de l’hépatite virale à la prévention, aux soins et au traitement du VIH », fait remarquer le Dr Gottfried Hirnschall, Directeur du Département OMS VIH/sida.

Il propose quatre actions prioritaires :

- mettre en œuvre et de déployer à plus grande échelle les programmes de prévention du VIH tels les programmes permettant l’utilisation d’aiguilles et de seringues propres et les thérapies de substitution aux opioïdes

- offrir aux consommateurs de drogues injectables le schéma de vaccination rapide anti hépatite B (durée de trois semaines au lieu de six mois) accompagné de mesures les incitant à accepter le schéma de vaccination

- utiliser des seringues à faible volume nominal inutilisable qui contiennent moins de traces de sang après usage

- faire participer les toxicomanes aux programmes de prévention de l’hépatite pour obtenir un impact maximal.

Ces recommandations s’adressent principalement aux responsables nationaux de la santé publique, directeurs des programmes portant sur le VIH, la toxicodépendance et la réduction des risques, à la société civile et aux agents de santé dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Sur les 16 millions de consommateurs de drogues injectables estimés dans le monde, 10 millions seraient infectés par le virus de l’hépatite C et 1,2 million pour l’hépatite B.

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Valérie Pécresse : « Nous créons un choc de simplification contre les déserts médicaux en Ile-de-France »

pecresse

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, dévoile en exclusivité au « Quotidien » son plan de « lutte contre les déserts... 1

Avec 14 médicaments en moyenne sur leurs ordonnances, les seniors courent un « risque d'accidents sévères »

automedication

14,4 médicaments différents, prescrits et pris en automédication sur trois mois. C'est ce que consomment, en moyenne sur trois mois, les... Commenter

Journée mondiale Alzheimer : la prévention et ses grands défis de santé publique et de recherche

La prévention est le grand défi à relever dans la maladie d'Alzheimer, à visée à la fois de santé publique (compte tenu du risque lié à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter