Le secteur privé davantage pratiqué mais moins lucratif pour l’AP-HP en 2010

Le secteur privé davantage pratiqué mais moins lucratif pour l’AP-HP en 2010

19.07.2012
  • 1342704655365501_IMG_87921_HR.jpg
  • 1342704654365500_IMG_87922_HR.jpg
  • 1342704653365499_IMG_87920_HR.jpg
  • 1342704651365513_IMG_87926_HR.jpg

À l’heure où le gouvernement se penche sur le secteur privé à l’hôpital, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) publie un rapport instructif consacré à l’activité libérale menée dans ses 37 établissements en 2010.

Principal enseignement de ce document : le secteur privé continue de progresser. Le nombre de contrats signés par des praticiens avec l’AP-HP a augmenté de 5,8 % contre 3 % l’année précédente.

Toutefois, il ne concerne toujours qu’une minorité de praticiens hospitaliers : à l’AP-HP, seuls 6,2 % des 5 830 médecins facturent des honoraires (1). Huit médecins sur dix (301 sur 367 contrats) pratiquent 20 % (le seuil maximal autorisé) de leur temps hebdomadaire en libéral et deux se contentent de 10 % de leur temps. Pour les contrats dont le seuil est fixé 20 %, les disciplines les plus représentées sont la chirurgie orthopédique (11 %), la chirurgie générale et digestive (10 %), la gynécologie-obstétrique (10 %) et l’urologie (9 %). Et 67 % des chirurgiens PU-PH et MCU-PH pratiquent une activité privée, soit 157 médecins.

Nouveauté : de plus en plus de praticiens hospitaliers (PH) ont une activité privée. Celle-ci est traditionnellement pratiquée par des professeurs et des maîtres de conférence (PU-PH et MCU-PH), ainsi incités à participer à l’excellence hospitalière. En 2010, sur les 367 médecins de l’AP-HP qui exercent en libéral, 80 sont des PH, soit 22 % de l’ensemble. C’est trois points de plus qu’en 2008. A contrario, les PU-PH ne représentent plus « que » 73 % des médecins à avoir des consultations privées en 2010, contre 77,4 % en 2008.

Un million d’euros en moins engrangé en 2010.

Second enseignement majeur : les bénéfices que retirent les hôpitaux de cette activité privée sont en baisse. En 2010, les hôpitaux de l’AP-HP ont pu mettre en recouvrement près de 5 millions d’euros, soit une diminution de 15 % par rapport à 2009, ou l’AP-HP avait engrangé un peu plus de six millions d’euros grâce à l’exercice privé. La redevance reversée par chaque praticien à l’hôpital pour le prêt et l’utilisation des locaux est calculée en fonction d’un pourcentage sur les honoraires perçus. Ces taux varient selon l’acte : de 16 % pour une consultation, ils grimpent à 60 % pour les actes d’imagerie, de radiothérapie, de médecine nucléaire et de biologie, et sont fixés à 25 % pour les actes restants.

(1) Seuls les praticiens statutaires à temps plein sont autorisés à exercer une activité libérale à l’hôpital. Ils doivent exercer une discipline similaire dans le même hôpital, ne pas excéder en libéral 20% de la durée de service hospitalier hebdomadaire et ne pas dépasser en libéral le nombre de consultations et d’actes effectués au titre de l’activité publique.

 A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
24.07.2012 à 19h13

« Plus d'activité privée et moins de rentrées financières pour l'APHP alors qu'on a changé le mode de reversement à l'hôpital, chercher l'erreur... »

Répondre
 
19.07.2012 à 20h11

« Normal »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré son potentiel, la télémédecine reste « embryonnaire »

cour comptes 2

Dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations au sujet de la télémédecine*,... Commenter

Lévothyrox : des avocats toulousains lancent une action collective contre Merck

levothyrox

Défaut d’information et préjudice d’angoisse. Voilà les deux chefs d’accusation que trois avocats toulousains comptent plaider devant le... 2

Internat : l’ophtalmologie très prisée, la médecine générale et la gériatrie à la peine

choix de postes

7 977 étudiants en médecine (CESP inclus) en ont fini avec leur choix de spécialité d’internat et de CHU d’affectation. La procédure a pris... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter