L’adhésion aux ordres professionnels va-t-elle rester obligatoire ? Touraine sème le trouble

L’adhésion aux ordres professionnels va-t-elle rester obligatoire ? Touraine sème le trouble

17.07.2012

La ministre de la Santé envisage de revenir sur l'obligation d'adhésion aux ordres. Le doute subsiste sur les professions concernées par cette mesure soutenue par les syndicats non professionnels. L'Ordre des infirmiers regrette un manque de concertation. Le CNOM s'abstient pour l'instant de toute communication.

  • 1342542540365245_IMG_87860_HR.jpg
Mise à jour (18/07/2012)
Premier à réagir, l’Ordre des Infirmiers a dénoncé le caractère « unilatéral » de la décision prise par le ministère de la Santé. « Il n’est pas acceptable qu’un sujet aussi sensible que l’avenir des ordres et en particulier de l’Ordre des infirmiers soit scellé dans une lettre adressée à un syndicat en plein cœur de l’été », affirme le président de l’Ordre des infirmiers, Didier Borniche, dans une lettre adressée à la ministre.
Du côté des médecins, on préfère pour l’instant jouer la prudence. « Nous ne souhaitons pas communiquer sur le sujet », indique le Conseil national de l’ordre des médecins ( CNOM) au « Quotidien ».

Première publication : 17 juillet 2012

Dans un courrier adressé le 6 juillet à Nathalie Gamiochipi, secrétaire générale de la CGT Santé-Action sociale, la ministre de la Santé Marisol Touraine laisse planer un certain doute sur son intention de revenir sur l’obligation pour les médecins d’adhérer à un ordre professionnel.

Interpellée dans un premier courrier par les syndicats (1) qui contestent l’obligation d’adhésion faite aux infirmiers, Marisol Touraine a répondu être « consciente des difficultés rencontrées par certains professionnels opposés aux règles édictées lors de la création de cet ordre ».

« C’est pourquoi je souhaite engager rapidement des modifications législatives sur l’obligation d’adhérer aux ordres professionnels », a ensuite ajouté la ministre, sans préciser pour autant quelles professions seraient visées.

Cet étonnant engagement a été « félicit[é] » par les syndicats. Les partenaires sociaux demandent à la ministre de la Santé de « mettre le plus rapidement possible, à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, le texte permettant de soustraire les professionnels salariés de l’obligation d’adhésion ordinales aux Conseil national de l’ordre infirmier, Conseil national de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, Conseil national de l’ordre des pédicures-podologues », indiquent-ils dans un communiqué commun.

Et les médecins ?

Les médecins sont-ils concernés ? « La CGT demande l’abrogation d’obligation d’adhésion sur l’ensemble des ordres », répond, lapidaire, Nathalie Gamiochipi, pour qui « les directeurs d’établissement se font les promoteurs des ordres », toutes professions confondues. De son côté, le Dr Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), dit « ne pas être au courant » d’une telle éventualité.

Contacté par « Le Quotidien », le ministère de la Santé a précisé « ne pas avoir d’informations officielles à transmettre pour l’instant » à ce sujet.

(1) CFDT, CFTC, CGT, FO,SNICS-FSU, SUD et UNSA Santé sociaux

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 24 Commentaires
 
19.07.2012 à 08h44

« Méfiance , chers confrères !!! Encore un moyen de diviser pour mieux régner. »

Répondre
 
18.07.2012 à 15h24

« Sur 37 ans de carrière une fois thésé, ça fait 11 000 euros de versés à l'ordre, non déductibles pour les salariés: de quoi se payer des points retraite ! Halte au racket du bd Hausmann. »

Répondre
 
18.07.2012 à 15h23

« Analysant les réformes de l’économie par l’État français, l’historien Nicolas Beaupré écrit : « Les professions libérales, en poursuivant une multiplication des ordres professionnels entamée dans le Lire la suite

Répondre
 
18.07.2012 à 15h02

« Il est paradoxal d’obliger les médecins de cotiser à l’Ordre ancien que nous connaissons, sous peine de poursuites judiciaires, alors que l’accès aux instances ordinales actuelles est interdit aux c Lire la suite

Répondre
 
18.07.2012 à 14h11

« Ce que Mitterrand n'a pas fait, Hollande ne le fera pas non plus (suppression de l'Ordre des médecins). »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter