Olivier Ferrand : les signes d’alerte de la mort subite du sportif

Olivier Ferrand : les signes d’alerte de la mort subite du sportif

02.07.2012
  • 1341234858362582_IMG_87246_HR.jpg

    Olivier Ferrand : les signes d’alerte de la mort subite du sportif

La mort du jeune député socialiste, Olivier Ferrand, victime d’un accident cardiaque au retour d’un jogging, met l’accent à nouveau sur le risque de mort subite chez les sportifs amateurs. Pour le « Quotidien », le Pr François Carré, médecin du sport et cardiologue à l’hôpital Pontchaillou de Rennes, revient sur les circonstances physiopathologiques de ces décès et donne quelques recommandations individuelles pour la pratique du sport hors compétition. « Dès qu’on ne peut plus siffloter, chantonner ou répondre aux questions de ses copains quand on court en groupe, c’est que l’on est au-dessus de ses possibilités, explique François Carré. Il faut s’arrêter, marcher et reprendre. »

Vu ses bienfaits sur la santé, la pratique du sport régulière et modérée doit être encouragée à tout âge ; tout réside dans les termes « régulière et modérée » car une pratique sportive intense et/ou dans des circonstances défavorables peut favoriser la survenue d’un accident cardiovasculaire, en particulier après 35 ans.

Un phénomène qui touche majoritairement les hommes

« La mort subite du jeune sportif concerne surtout les hommes, de 5 à 9 hommes pour 1 femme ; elle est plus fréquente vers 35 - 40 ans chez des sportifs peu entraînés qui pratiquent un exercice intense dans des conditions défavorables, tels que le grand froid ou les grandes chaleurs », précise François Carré.

Après 35 ans, c’est la maladie coronaire qui est le plus souvent en cause, et le risque est d’autant plus important qu’il existe des facteurs favorisants mais l’âge reste un des facteurs de risque essentiel.

« Il ne faut pas oublier, précise le Pr François Carré, que nous avons tous des plaques coronaires depuis tout jeune, dès 15 -18 ans, et le risque d’accident cardiovasculaire augmente après 35 ans. Le problème des sportifs, poursuit François Carré, est qu’ils se sentent à l’abri. Si les études ont montré qu’il y a moins d’accidents chez les sportifs entraînés et que le sport pouvait être un facteur protecteur, il est aussi dans de mauvaises conditions un facteur déclenchant et le taux d’accidents n’est pas nul », met en garde le spécialiste.

La rupture de plaques instables

La mort subite qui survient dans les heures qui suivent un effort intense n’est pas liée à un processus de sténose continu. L’épreuve d’effort et le scanner coronaire sont très souvent négatifs, ou tout au plus, le scanner montre des plaques, mais rien ne détecte leur instabilité ni le risque d’érosion.

« La plaque se rompt pendant l’effort, la thrombose survient secondairement, et c’est après l’effort, quand l’organisme redevient vagal, que l’inondation en catécholamines dans un contexte d’ischémie provoque une arythmie laquelle se complique de fibrillation ventriculaire : la mort subite est une mort par fibrillation ventriculaire », explique François Carré.

Savoir s’écouter

« Il faut pratiquer un sport modéré, régulier, recommande François Carré. Si je cours très essoufflé, c’est que je suis au-dessus de mes possibilités. Dès lors qu’on ne peut plus siffloter, chantonner ou répondre aux questions de ses copains quand on court en groupe, c’est que l’on est au-dessus de ses possibilités, insiste François Carré. Il faut s’arrêter, marcher ou trottiner et reprendre. »

Quant aux cardio-fréquence-mètres qui calculent la fréquence maximale théorique, soit 220 - l’âge, « pourquoi pas, reprend François Carré, mais il faut faire confiance à ses sensations, apprendre à s’écouter et accepter de réduire l’intensité de l’effort pour un essoufflement marqué. Il faut éviter de courir quand on est très fatigué, voire renoncer si le démarrage est très difficile ou pour tout essoufflement anormal. Et attention aux sprints de fin parcours pour se stimuler entre copains ou se défier soi-même, ils représentent un effort intense et favorisent les accidents de ruptures de plaque ».

 Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 23 Commentaires
 
29.12.2012 à 09h36

« L'inventeur du jogging, un cardiologue new-yorkais est mort en haut d'une côte en pratiquent son invention.
Profession médecin pas chirurgien. »

Répondre
 
29.12.2012 à 08h12

« C'est un conseil peut être génial , certainement "chiant" que mon arrière-grand-mère me donnait déjà il y a qq années.
Profession médecin. »

Répondre
 
29.12.2012 à 06h25

« Bon article, simple et didactique. »

Répondre
 
28.12.2012 à 22h21

« Désolé car tout jogging au-delà de 120 pulsations mn est nocif ; il ne faut surtout pas se mettre en dette d'oxygène. »

Répondre
 
28.12.2012 à 22h17

« Le sport, c'est "participer". Il faudrait bannir les compétitions, notament basées sur la nationalité (JO, coupe du monde ...)
MG. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter