P4P et téléservices : les syndicats obtiennent le report de la date butoir d’inscription au 30 septembre

P4P et téléservices : les syndicats obtiennent le report de la date butoir d’inscription au 30 septembre

21.06.2012
  • 1340294796360237_IMG_86696_HR.jpg

Nouveau sursis pour les médecins libéraux. La commission paritaire nationale (CPN) a décidé ce jeudi matin de reporter une seconde fois la date limite à laquelle les praticiens devront se connecter à Ameli Pro pour bénéficier de la rémunération sur objectifs de santé publique liée à la « gestion du cabinet ».

La convention médicale signée en juillet 2011 prévoyait initialement que les médecins se connectent avant le 31 mars sur l’espace Ameli Pro et utilisent au moins un service proposé pour bénéficier de la rémunération afférente aux téléservices (qui porte sur 250 points et peut s’élever jusqu’à 1 750 euros par an).

Devant le retard pris par l’assurance-maladie pour installer les logiciels nécessaires sur les postes des praticiens, cette date butoir avait été repoussée une première fois au 30 juin. Cela n’a pas suffi.

1 750 euros en jeu

Ce nouveau report au 30 septembre est accueilli favorablement par les syndicats de médecins qui se sont attribué la paternité de cette avancée. Le SML constate que les caisses d’assurance-maladie ne peuvent pas répondre dans les délais à toutes les demandes d’aide technique des médecins, « soit parce que les questions sont trop complexes pour les correspondants informatiques, soit parce que les rendez-vous au cabinet des médecins qui en ont besoin, ne peuvent être pris avant le mois de juillet ».

Le syndicat précise que « la rémunération ne sera proratisée qu’au-delà de cette date, pour les médecins qui n’auraient jamais utilisé un téléservice auparavant ».

La CSMF a quant à elle souhaité que les médecins ne soient pas « pénalisés en raison des lourdeurs technico-administratives des caisses ».

Quelques heures avant la réunion de la CPN, la FMF a une nouvelle fois dénoncé le dispositif de rémunération à la performance, estimant qu’il « ne favorise que les affaires des sociétés informatiques, et entraîne les médecins sur une pente dangereuse faite de coercition et de contestation pour des primes peaux de chagrin ».

 CH.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
22.06.2012 à 23h17

« Sans compter que la "prime" est un package et que la performance "médicale" est liée à la télétransmission et aux téléservices et que l'on est pénalisé meme si l'on télétransmet ... »

Répondre
 
22.06.2012 à 09h30

« Tout ceci conduit à une médecine administrée et coercitive. Merci à nos chers syndicats, lesquels ne nous ont rien demandé pour signer à notre place et nous engager. »

Répondre
 
22.06.2012 à 06h47

« Quid des médecins qui ont refusé (par lettre recommandée) l'option P4P ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 26

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 23

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter