À Nice, ouverture du congrès de la médecine générale, 2 000 médecins attendus

À Nice, ouverture du congrès de la médecine générale, 2 000 médecins attendus

21.06.2012

C’est sous un soleil de plomb que le sixième congrès de la médecine générale en France s’est ouvert ce jeudi matin à Nice. Quelque 2 000 médecins français et du monde francophone sont attendus les trois prochains jours. Pour l’heure, ils sont environ 500 à circuler dans les travées du Palais des congrès Nice Acropolis.

Dans plusieurs salles connexes au grand hall où s’amassent les exposants (institutions, laboratoires, organisations partenaires), des étudiants et des jeunes médecins suivent avec sérieux différents ateliers (sur les maladies chroniques, le recueil de données, la performance ou encore la qualité).

À l’entrée du grand auditorium, ça bouchonne. L’ambiance est bon enfant. On se salue, heureux de se retrouver. Les bises claquent. La projection d’une vidéo datant de 1996 provoque un grand éclat de rire de la salle : des médecins généralistes, affublés de masques et de blouses de bloc opératoire, y chantent et dansent sur un air bien connu : « J’aurais voulu être... spécialiste ! »

Secrétariat.

L’atmosphère chaleureuse n’efface en rien les difficultés auxquelles font face les médecins, rapidement soulevées par le Dr Pascal Charbonnel, médecin généraliste président du comité d’organisation. L’accès aux soins, thématique prioritaire pour les professionnels de santé, est immédiatement évoqué. La salle devient attentive. « Les professionnels ont des difficultés à traiter leurs patients, rappelle-t-il à la tribune. Pourquoi ? En moyenne, un médecin généraliste anglais a deux personnes à ses côtés pour l’aider, assistants ou secrétaires. En France, le médecin généraliste a... l’équivalent de 0,3 équivalent temps plein. Tout est dit. Une des solutions à la désertification médicale, c’est qu’on aide le médecin à faire de la médecine. »

Nouvelle salve d’applaudissements, graves cette fois. « On rappellera tout cela à la ministre », conclut Pascal Charbonnel, évoquant la venue attendue de Marisol Touraine, samedi, en clôture du congrès.

ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 9

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 18

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter