Victoire écrasante de la gauche

Victoire écrasante de la gauche

17.06.2012

Le PS devrait avoir, à lui seul, la majorité absolue à l’Assemblée, avec 340 sièges si l’on ajoute ceux des radicaux de gauche et des chevènementistes, qui lui sont étroitement associés. L’UMP, avec le Nouveau Centre, n’aurait que 230 sièges, le FN 2, les Verts 20, le Front de gauche 13, le MoDem 2. Marine Le Pen est battue à Hénin-Beaumont, François Bayrou l’est également à Pau, Ségolène Royal perd largement, face à Olivier Falorni à La Rochelle.

  • 1339967215358673_IMG_86259_HR.jpg

    Victoire écrasante de la gauche

N’ÉTAIT LA RAGE de Ségolène Royal, qu’elle a exprimée vigoureusement dix minutes avant 20 heures, dimanche, contre le dissident Falorni, en le qualifiant de traître élu avec les voix de l’UMP et du FN, les socialistes baigneraient dans le bonheur. Martine Aubry a promis Mme Royal à des fonctions et à une influence politique dignes d’elle et n’envisage pas de réintégrer M. Falorni dans le parti. La défaite de la présidente de Poitou-Charentes a jeté une ombre, mais de courte durée, sur la joie des socialistes. De leur côté, les figures de la droite, Jean-François Copé (réélu à Dreux), Henri Guaino (élu dans les Yvelines), Rachida Dati, Brice Hortefeux, ont eu l’élégance de féliciter les socialistes.

L’UMP est battue à plate couture, mais elle n’est pas laminée puisqu’elle conserve quelque 230 sièges à l’Assemblée. M. Copé a évoqué un congrès en novembre pour élire un président du mouvement et M. Raffarin parle de construire une nouvelle opposition.

Gagnants et perdants.

Les résultats du second tour confirment ceux du premier, même si l’ampleur de la victoire de la gauche n’était pas certaine : un retour au vieux clivage gauche-droite, avec deux grands partis, qui étouffe les extrêmes ; la disparition des centristes, quoi qu’en dise Jean-Louis Borloo qui, contre toute logique, leur prédit un brillant avenir ; une petite percée du FN, avec les victoires de Gilbert Collard dans le Gard et de Marion Maréchal-Le Pen, 22 ans, à Carpentras, mais aussi une défaite (de justesse) de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, battue par le candidat socialiste et non par celui qui voulait sa peau, Jean-Luc Mélenchon, disqualifié dès le premier tour.

Plusieurs anciens ministres ont été élus ou réélus : Bruno Le Maire, François Baroin, Luc Chatel, Xavier Bertrand. Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée, a été réélu. Mais Michèle Alliot-Marie a été battue, ainsi que Nadine Morano. Claude Guéant a été battu à Boulogne par le dissident Thierry Solère (un parachutage de trop). Plusieurs ministres actuels ont été élus ou réélus : Aurélie Filipetti, Stéphane Le Foll, qui a pris l’ancienne circonscription de François Fillon dans la Sarthe, Marilyse Lebranchu, Jérôme Cahuzac, Pierre Moscovici. Jack Lang a été battu à Saint-Dié (il a changé trop souvent de circonscription).

Avec une vingtaine de sièges, EELV devrait pouvoir former son groupe à l’Assemblée sans encombre. Ce sera plus difficile pour le Front de gauche (13 sièges prévus, il en faut 15).

Le PS tient tous les moyens de gouverner. Il dispose de l’Assemblée, du Sénat, de la majorité dans les villes et dans les régions. « Majorité absolue ne signifie pas pouvoir absolu », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. On ne demande qu’à la croire.

Consulter la carte des médecins élus à l'Assemblée nationale.

RICHARD LISCIA
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter