Un pacte pour l’égalité : MG France poursuit son combat pour les femmes médecins

Un pacte pour l’égalité : MG France poursuit son combat pour les femmes médecins

14.06.2012
  • 1339686761358099_IMG_86158_HR.jpg

MG Femmes, branche du syndicat MG France, a signé ce jeudi le Pacte pour l’égalité, document qui réunit « 20 propositions pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ». Issu des travaux du Laboratoire de l’Égalité (association qui défend l’égalité professionnelle entre hommes et femmes), ce texte « correspond tout à fait aux attentes des femmes médecins », explique le Dr Geneviève Royannez, secrétaire générale adjointe de MG France.

« Nous sommes concernées en tant que femmes, mais aussi en tant que médecin d’une patientèle féminine. Notre cabinet libéral est un véritable observatoire social », plaide-t-elle.

Le cheval de bataille des femmes de MG France reste la création d’un avantage supplémentaire maternité (ASM). Ce complément de prestations, dont le montant pourrait être équivalent à un SMIC brut par mois d’arrêt, serait versé aux 15 000 femmes médecins de secteur I.

Une couverture insuffisante en libéral qui pousse les femmes vers le salariat

« L’idée se répand chez les médecins spécialistes et les paramédicaux », se réjouit le Dr Royannez.

Pour le Dr Marie-Hélène Certain, vice-présidente de MG France, la féminisation de la profession est « une préoccupation qui dépasse la problématique hommes-femmes. L’impact du phénomène se retrouve aussi dans les territoires, en manque de médecins ». Faute de couverture sociale suffisante en libéral, les jeunes femmes médecins se tournent vers le salariat, indique-t-elle.

La cellule « Femmes » du syndicat espère que le bureau national s’emparera du sujet, lors du prochain comité de direction, à la fin du mois. « Nous allons aussi donner à cette signature un retentissement maximum auprès de nos adhérents », promet le Dr Jacques Battistoni, secrétaire général du syndicat – et l’un des rares hommes présents à la signature du Pacte.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
SANCHA PENSA Médecin ou Interne 29.07.2015 à 09h10

Moi si

Répondre
 
15.06.2012 à 12h03

« Je suis femme médecin retraitée et n'ai jamais vu, dans mon exercice libéral où était la différence avec mes collègues hommes. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter