MG France négocie avec les pharmaciens pour relancer les génériques

MG France négocie avec les pharmaciens pour relancer les génériques

13.06.2012
  • 1339600632357757_IMG_86054_HR.jpg

Au vu des mauvais chiffres du taux de substitution des génériques -72 % en avril, alors qu’il flirtait avec les 80 % voici 18 mois, MG France réclame une relance de la politique de ces copies des médicaments princeps.

« Il faut le faire vite car il y a urgence politique et financière », insiste le Dr Claude Leicher, président du syndicat. Selon ses chiffres, les génériques, qui permettent à l’Assurance-maladie d’économiser chaque année 1,5 milliard d’euros, devraient pouvoir permettre un milliard d’euros d’économies supplémentaires. De quoi donner un peu d’oxygène à des revalorisations en faveur la médecine générale de premier recours.

Les médecins rémunérés pour le suivi des patients sous AVK

Pour booster la substitution, MG France, le syndicat d’officinaux USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) et l’assurance-maladie négocient actuellement les contours d’un accord-cadre interprofessionnel qui s’appliquera à l’ensemble du territoire. Cet accord-cadre portera aussi sur le suivi des patients sous anticoagulants, un sujet sensible depuis que les pharmaciens ont obtenu, dans le cadre conventionnel, une rémunération forfaitaire annuelle de 40 euros par patient pour effectuer cette surveillance.

A ce sujet Claude Leicher a indiqué que l’assurance-maladie avait donné son accord de principe pour que les médecins perçoivent eux aussi une rémunération forfaitaire pour leurs patients sous AVK, « dont le suivi nécessite un vrai travail, notamment téléphonique et actuellement non rémunéré ». Le montant de ce forfait doit faire l’objet d’une négociation. Pour Gilles Bonnefond, président de l’USPO, « il faut mettre en place un outil de communication et de coordination entre les médecins et les pharmaciens, tant pour les génériques que pour la surveillance des AVK. Tout est à construire ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
14.06.2012 à 11h08

« Le travail de suivi et de coordination des patients sous AVK est également fait par les infirmiers libéraux ! A quand la rémunération forfaitaire pour effectuer cette surveillance? !!!! »

Répondre
 
13.06.2012 à 21h56

« Quelle honte de voir des syndicats de médecin prôner les prescriptions de produits non fiables à leur patient pour être mieux rémunérés.
Dans quelle société sommes nous ??? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter