Vaccination antigrippale : les médecins doivent remobiliser

Vaccination antigrippale : les médecins doivent remobiliser

12.06.2012
  • 1339510330357350_IMG_85962_HR.jpg

    Vaccination antigrippale : les médecins doivent remobiliser

Face à la baisse du taux de couverture vaccinale de l’hiver 2011-2012, il faut remobiliser d’urgence les personnes concernées et les professionnels de santé qui sont un des « principaux moteurs de la vaccination », indique le Pr Bruno Lina, président du Conseil scientifique du Groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG). Le taux de couverture vaccinale, « en baisse significative » depuis deux ans, se situe bien en dessous de l’objectif de santé publique fixé à 75 % par l’Organisation mondiale de la santé et la loi de santé publique.

Les résultats du baromètre Kantar Health, menée en mars et avril auprès de 4 717 personnes âgées de 15 ans et plus, en témoignent : 23,4 % d’entre eux se sont fait vacciner en 2011-2012 contre la grippe saisonnière contre 25,4 % en 2010-2011 et 26 % en 2009-2010. Seulement 49 % des sujets à risque se sont fait vacciner cet hiver.

Le bon de prise en charge, ça marche

Le taux de couverture vaccinale des personnes âgées de 65 ans et plus a diminué de 9 %, passant de 71 % à 62 %. Cette baisse concerne plus particulièrement les 70-74 ans (- 12 %) ; chez les 65-69 ans, la vaccination concerne seulement une personne sur deux. D’une manière générale, l’ensemble des personnes à risque s’est moins fait vacciner cette année avec une chute de 26 % entre l’hiver dernier et celui de 2009-2010. La diminution du taux de couverture vaccinale est de 15 % chez les personnes souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) tous âges confondus, de 6 % chez celles souffrant d’une affection longue durée et de 3 % chez les asthmatiques.

Les tendances sont les mêmes chez les enfants à risque. Pour le Pr Lina, il est nécessaire de réexpliquer les bénéfices d’une vaccination de l’entourage dans l’intérêt des bébés à risque. Parmi les personnes vaccinées, 27 % évoquent cette motivation altruiste. Mais les principaux moteurs de la vaccination restent la gratuité du vaccin (63 %) et le fait d’y avoir été incité par les conseils d’un professionnel de santé (49 %). « Le bon de prise en charge est un bon incitateur », confirme le Pr Lina.

Cette année, 64 % des individus qui ont reçu le bon se sont fait vacciner contre 50 % de l’ensemble de la population à risque. Selon le président du GEIG, la perte de la notion de risque et les conséquences de la campagne de vaccination H1N1 de 2009 expliquent cette désaffection générale. Les professionnels de santé (un sur quatre déclare s’être fait vacciner au cours de l’hiver dernier) doivent notamment insister sur la nécessité de la revaccination, à cause de « l’évolution antigénique des virus » mais aussi pour « restimuler l’immunité ». Pour la saison 2012-2013, les experts ont recommandé les trois souches suivantes : H1N1 (inchangée), H3N2 (nouveau) et B/Wisconsin/1/2010 (nouveau).

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 2

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 10

Alcool : la métanalyse qui met fin au mythe des bienfaits d'une consommation modérée

alcool

Ces dernières années ont vu leur lot d’études annonçant l’effet cardiovasculaire protecteur de la consommation modérée d’alcool (en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter