Certains probiotiques pourraient favoriser l’obésité

Certains probiotiques pourraient favoriser l’obésité

05.06.2012
  • 1338908513355278_IMG_85412_HR.jpg

Utilisés comme facteurs de croissance chez les animaux de ferme depuis plusieurs décennies et largement consommés par l’homme, certains probiotiques pourraient favoriser l’obésité. Le Pr Didier Raoult et son équipe* soulèvent cette hypothèse après une méta-analyse d’études humaines et animales.

Les chercheurs en appellent à des études épidémiologiques réalisées par des instances publiques. « De futures études prospectives ou rétrospectives comparant des personnes ayant consommé régulièrement ces probiotiques à des témoins, sont absolument nécessaires, pour préciser l’impact de la consommation de ces probiotiques sur le poids et notamment sur l’obésité acquise. »

L’équipe du Pr Didier Raoult a commencé à se poser des questions quand elle a obtenu des poulets grands et gros, après leur avoir donné au stade poussin, des Lactobacillus ingluviei. Les chercheurs devaient alors tester ces derniers, suspectés (à tort) de rendre malades des autruches.

Gordon, de son côté, publie des données solides montrant que la composition des microbiotes intestinaux est significativement différente chez les obèses. Avec une présence importante des espèces de bactéries probiotiques utilisées chez les humains pour traiter les diarrhées, mais aussi dans l’alimentation animale pour faire grossir les animaux. Nommés en anglais « growth promotors », des probiotiques ont remplacé dans l’alimentation animale les antibiotiques interdits par la loi européenne.

Gain de poids significatif

Raoult et coll. présentent maintenant une méta-analyse de 82 études publiées dans la littérature sur le sujet, chez les humains et chez les animaux. Les résultats semblent conforter la notion d’un lien entre la consommation de certains probiotiques et la prise de poids.

Ainsi, il semble que l’administration de Lactobacillus acidophilus est associée à un gain de poids significatif chez l’homme et chez l’animal. L. fermentum et L. ingluviei sont associés à une prise de poids chez les animaux. À l’inverse, L. plantarum a été associé à une perte de poids chez les animaux et L. gasseri a été associé à une perte de poids à la fois chez les humains obèses et chez les animaux.

La question est posée. Il importe d’en savoir plus, car L. acidophilus et L. fermentum sont deux espèces différentes, présentes dans des probiotiques et produits laitiers largement commercialisés pour la consommation humaine.

Microbial Pathogenesis, en ligne le 24 mai 2012.

* Unités de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes (URMITE, CNRS/AMU/Inserm/IRD, Marseille).

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
06.06.2012 à 18h44

« Et vive les best sellers sensés vendre de la chrono-nutrition qui prônent des quantités de viande insensées, avec risque de cholestérolémie. Hélas il ne sera pas davantage convaincu car il avoue dan Lire la suite

Répondre
 
06.06.2012 à 02h12

« Bon sang mais c'est bien sûr !
C'est la consommation de ces probiotiques dans l'alimentation carnée qui aboutit à l'obésité acquise. »

Répondre
 
05.06.2012 à 20h20

« dur dur ! Signé : un médecin devenu obèse, trés adepte de ces probiotiques depuis plusieurs décennies. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 22

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter