Suicides sur les rails : une manière de prendre à témoin la société, selon des psychiatres

Suicides sur les rails : une manière de prendre à témoin la société, selon des psychiatres

29.05.2012
  • 1338306983352871_IMG_84815_HR.jpg

Comment expliquer la mort par suicide de 12 personnes ce week-end de Pentecôte sur les rails de la SNCF ? Le chiffre est « exceptionnel » souligne l’entreprise ferroviaire, qui compte environ un suicide par jour annuellement. Reflet de la crise, protestation, prise à témoin de la société, revendication ... Les psychiatres alertent sur l’augmentation de la souffrance psychique de nos jours.

« Ces suicides sont en partie le reflet de la situation de crise, avec les menaces sur l’emploi, la pauvreté, le surendettement et un nombre croissant de personnes ayant du mal à faire face aux réalités de la vie », analyse le Pr Michel Debout, chef du service de médecine légale du CHU de Saint-Étienne.

Le médecin repère aussi dans ces gestes « quelque chose de l’ordre d’une protestation, pas forcément consciente, une sorte de prise à témoin de la société ». « C’est la même problématique quand il y a une immolation, on prend à témoin toute la société », insiste-t-il.

« Les personnes qui veulent socialiser leur suicide dans des morts violentes sont de plus en plus nombreuses », souligne, dans le Figaro, le Pr Michel Botbol, secrétaire général de l’association des psychiatres français. « Ce qui est très paradoxal puisque se tuer, c’est refuser le monde, c’est l’acte le plus anti-social qui soit », fait-il remarquer.

Mais pour lui, la comparaison avec l’immolation est à nuancer. « Il n’y a pas dans le suicide par le train le côté protestataire, revendicatif ou altruiste de l’immolation par le feu mais la même violence et le même caractère de destruction absolue, en prenant les autres à témoin ».

L’urgence d’un Observatoire des suicides

Quelque 12 000 décès par suicide sont comptabilisés chaque année en France, classée par le Haut conseil de la santé publique dans le groupe des États d’Europe de l’Ouest « à forte mortalité par suicide ». Mais aucun outil d’observation existe à ce jour, qui puisse, par exemple, établir des rapprochements entre suicide, chômage, surendettement, voire météo, à des fins de prévention. « On ne sait pas aujourd’hui combien de ceux qui meurent de suicides étaient au chômage. C’est un des éléments dont on aurait besoin » pour développer la prévention, estime le Pr Debout. « J’ai annoncé que la crise aurait provoqué 750 morts de plus par suicide par an... Mais c’est une estimation depuis le début de la crise en 2008 qu’on ne peut vérifier faute d’un outil véritable de compréhension du suicide », conclut-il.

Avec Jean-Claude Delgènes, directeur du cabinet Technologia, le Pr Debout fait partie des signataires (et fondateurs) de « l’appel des 44 » pour la création d’un observatoire des suicides, indépendant et pluridisiciplinaire.

Une idée qui semble avoir trouvé écho auprès des sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen qui a présenté une proposition de résolution à ce sujet la semaine passée.

 COLINE GARRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
30.05.2012 à 09h42

« Attention aux interprétations rapides sur la crise, le chômage, le surdendettement qui sont, certes, des facteurs fragilisants, surtout pour les hommes.
Mais les week-ends prolongés sont aussi des Lire la suite

Répondre
 
29.05.2012 à 20h03

« Terrible. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 26

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 23

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter