Installation et dépassements : les propositions chocs de l’Ordre

Installation et dépassements : les propositions chocs de l’Ordre

29.05.2012
  • Plaque

Le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a jeté un énorme pavé dans la mare, ce mardi, en livrant les conclusions de son séminaire annuel, consacré à l’accès aux soins, qui s’est tenu du 10 au 12 mai dernier à Biarritz.

Constatant l’inégale répartition des médecins sur le territoire et « l’échec de toutes les mesures incitatives » à l’installation, le CNOM fait deux propositions percutantes. Il suggère qu’à l’issue du post-internat, un médecin désireux  d'exercer (en libéral, salarié ou hospitalier) soit tenu de le faire pendant cinq ans dans la région de délivrance de son diplôme. Les praticiens qui choisiraient le remplacement seraient également tenus de s’installer là où les ARS le jugeraient utile. Le jugement du président de l’Ordre, le Dr Michel Legmann, est sans appel : « il faut être conscients des devoirs en matière de santé publique, on ne peut laisser des régions sans médecins et d’autres en surdensité ».

Des dépassements limités à 3 ou 4 fois le tarif opposable

L’Ordre s’est aussi penché sur le récurrent problème des dépassements d’honoraires. « Conscient de l’inadéquation entre les tarifs opposables et les charges économiques des structures médicales », il souhaite mettre un terme aux « excès » en la matière. Il suggère donc de contraindre les praticiens de secteur II à pratiquer 30 % de leurs actes en tarifs opposables, et de limiter les dépassements à trois ou quatre fois maximum le montant de la valeur de l’acte. « Au-delà de cette limite, précise Michel Legmann, le médecin relèverait de la chambre disciplinaire de l’Ordre ».

Enfin, le CNOM entend favoriser la poursuite d’une activité pour les médecins retraités qui le souhaitent. Il préconise pour cela une baisse du montant de leurs charges obligatoires. Michel Legmann rappelle que ces médecins cotisent actuellement à la CARMF « sans obtenir en échange de points supplémentaires ».

Ces propositions décoiffantes sont formulées par l’Ordre quelques jours seulement après le changement de gouvernement. Le Dr Legmann assure que la réflexion est entamée de longue date par l’institution. « La composition de l’Ordre a évolué, précise le président du CNOM. Quelques médecins plus jeunes sont entrés. L’Ordre n’est plus le château de la Belle au bois dormant ».

Le CNOM a sollicité un rendez-vous auprès de la ministre de la Santé à qui il a adressé son projet. Plus de détails dans notre édition de mercredi.

A lire sur le sujet :
« Que Choisir » surenchérit sur les propositions de l'Ordre
Installation et dépassements : le détail des propositions de l’Ordre

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 38 Commentaires
 
13.07.2012 à 20h52

« La médecine libérale est une vocation. Ceux qui l'ont choisi doivent avoir le choix. On ne peut leur imposer sans prendre le risque d'une démobilisation contraire au but recherché. Former des médeci Lire la suite

Répondre
 
30.05.2012 à 18h42

« Un plafond amène inéluctablement à ce quer tous soient au plafond, ce qui est néfaste, et prendre le même tarif à un CMU et à un PDG du CAC 40 est simplement ridicule et débile... Arrêter de jouer a Lire la suite

Répondre
 
30.05.2012 à 13h41

« Suprimer la CMU ?
Faut qu'on m'explique pourquoi... »

Répondre
 
30.05.2012 à 11h39

« Les médecins seraient-ils les seuls salariés (de l'assurance maladie) à choisir leur lieu d’exercice et le montant de leurs revenus ? C'est du domaine de l'état de répartir l'offre de soins sur le t Lire la suite

Répondre
 
30.05.2012 à 11h24

« Combien un médecin devrait-il gagner par heure ? Combien de temps doit-il accorder à un patient, en fonction de sa pathologie ? Finalement, la question est là, ensuite il suffirait de fixer le tarif Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter