BPCO : sexualité à bout de souffle

BPCO : sexualité à bout de souffle

21.05.2012

Plus de 40 % des patients atteints de BPCO sévère se disent gênés par leur dyspnée dans leur vie sexuelle. C’est ce que montre une étude danoise.

M. F. Hansen et coll. (Hvidovre et Copenhague) ont voulu comparer le bien-être, la dépression et les fonctions sexuelles chez des hommes et des femmes de moins de 75 ans atteints soit de BPCO sévère soit d’insuffisance cardiaque.

Ces patients ont répondu à un questionnaire auto-administré incluant trois volets : bien-être, dépression et fonctions sexuelles. Ce questionnaire a été rempli par 39 patients (21 hommes et 18 femmes) atteints de BPCO et 22 patients (16 hommes et 6 femmes) atteints d’insuffisance cardiaque.

De façon significative, il y avait bien plus de patients atteints de BPCO que de patients atteints d’insuffisance cardiaque qui rapportaient une dyspnée gênante pendant l’activité sexuelle (44 % versus 5 % ; p = 0,001) et qui indiquaient que la dyspnée était un facteur limitant dans leur activité sexuelle (56 % des patients avec BPCO et 27 % des patients insuffisants cardiaques). La vie sexuelle était considérée comme inadéquate ou très inadéquate chez 38 % des patients avec BPCO et 32 % des patients avec insuffisance cardiaque (différence non significative).

Par ailleurs, des signes de dépression étaient présents dans les deux groupes (respectivement 32 % et 37 %, différence non significative). De même, la différence n’était pas significative en ce qui concerne la perte de bien-être.

« Une dyspnée gênante pendant les activités sexuelles est très fréquente chez les patients atteints de BPCO et constitue un facteur limitant dans leur vie sexuelle. La dépression et la réduction du bien-être sont fréquentes aussi bien dans les BPCO que dans l’insuffisance cardiaque », concluent les auteurs.

San Francisco. Conférence de l’American Thoracic Society.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 19

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter