Révolution cancer : appel aux dons pour une médecine personnalisée

Révolution cancer : appel aux dons pour une médecine personnalisée

15.05.2012
  • 1337093220349095_IMG_83838_HR.jpg

    Révolution cancer : appel aux dons pour une médecine personnalisée

Lancé en 2009, la campagne « Révolution Cancer » de l’Institut Gustave-Roussy et sa fondation qui vise à soutenir la recherche pour des traitements personnalisés du cancer est à mi-parcours. La fondation a déjà obtenu 6 millions d’euros, mais l’objectif est de récolter à terme 10 millions d’euros. « Les dons réalisés dans le cadre de l’ISF sont un vrai accélérateur », souligne Charles Guépratte, directeur général adjoint de l’Institut. Et pour réaliser son objectif, la Fondation Gustave-Roussy lance un nouvel appel aux grands donateurs, dans la perspective des échéances fiscales les 31 mai et 15 juin prochains. Grâce à l’argent déjà obtenu, l’Institut Gustave-Roussy a acquis plusieurs séquenceurs haut débit et a recruté des experts. Plus de 250 malades ont été suivis en 2011 et ont bénéficié d’un traitement personnalisé, plus de 2 350 malades devraient être concernés d’ici à 2013.

Chaque cancer est unique.

« La médecine personnalisée ou moléculaire permet de penser autrement le traitement du cancer. Elle repose sur deux principes, chaque patient est génétiquement unique, et chaque cancer est biologiquement unique », explique le Pr Alexander Eggermont, directeur général de l’Institut Gustave-Roussy. Pour qu’un patient puisse obtenir un traitement personnalisé, il faut élaborer un portrait moléculaire de la tumeur, associé aux caractéristiques génétiques du malade. Cela permet de lui proposer le ou les médicaments qui cibleront les anomalies. « La médecine personnalisée reste du domaine de la recherche », précise le Pr Gilles Vassal, onco-pédiatre et directeur de la recherche clinique à l’Institut. « Nous proposons un programme de recherche intégré aux soins qui va fonder un traitement dans 5 ou 10 ans. »

Six essais sont en cours, et les dons devraient permettre d’en lancer deux de plus. L’argent récolté servira aussi à la caractérisation de deux tumeurs rares, et à financer une partie du nouveau bâtiment de recherche. Ce bâtiment de 6 000 m2, qui doit être livré en mars prochain, soutiendra le développement de la médecine moléculaire.

CÉCILE RABEUX
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter