Incontinence urinaire féminine - Très fréquente et sous-diagnostiquée

Incontinence urinaire féminineTrès fréquente et sous-diagnostiquée

25.04.2012

Si l’incontinence urinaire féminine est très fréquente, moins d’une femme sur deux en parle spontanément à son médecin. Il revient donc aux praticiens de la dépister, d’en préciser le mécanisme (effort et/ou hyperactivité vésicale) et de proposer, en première intention, une rééducation périnéale et/ou comportementale. L’échec de ces mesures doit conduire à un bilan complémentaire et à un avis spécialisé, pour une éventuelle indication à un traitement chirurgical, comme l’explique le Dr Florence Cour, membre du conseil d’administration de l’Association française d’urologie.

  • 1335338473344764_IMG_82859_HR.jpg
  • 1335338472344454_IMG_82773_HR.jpg

    Très fréquente et sous-diagnostiquée

  • 1335338469344452_IMG_82775_HR.jpg

L’incontinence urinaire féminine est un problème très fréquent : selon les études, son incidence est de 10 à 57%, un chiffre qui croît avec l’âge. Trois millions de femmes seraient concernées en France, une sur deux parmi la population très âgée. Mais elle touche également des femmes jeunes, avec une prévalence de 12% dans la tranche d’âge 20-29 ans selon les données d’une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... Commenter

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 2

La FDA autorise la première bithérapie destinée à la désescalade du traitement du VIH

fda

Le médicament Juluca, une association fixe de dolutégravir et de rilpivirine commercialisée par ViiV Healthcare, vient d’obtenir une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter