Accès aux soins : l’équipe Sarkozy répond aussitôt à la campagne de la Mutualité

Accès aux soins : l’équipe Sarkozy répond aussitôt à la campagne de la Mutualité

24.04.2012
  • 1335275143344939_IMG_82919_HR.jpg

    Accès aux soins : l’équipe Sarkozy répond aussitôt à la campagne de la Mutualité

Dans une campagne de presse qui a débuté ce mardi, la Mutualité française a repris et détourné les slogans et le graphisme des deux candidats arrivés en tête des suffrages du premier tour pour (re)placer l’accès aux soins au cœur du débat. « La France sera forte... si elle garantit l’accès de tous à des soins de qualité », « Le changement, c’est maintenant... si on garantit maintenant l’accès de tous à des soins de qualité », défend la Mutualité dans ces annonces publicitaires (publiées dans la presse nationale puis régionale).

La porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a réagi dès ce mardi matin dans un communiqué en défendant le bilan du chef de l’État mais surtout...en tirant à boulets rouges sur le « flou légendaire » de François Hollande. « Comme sur chacune des priorités des Français, le programme de François Hollande sur la santé est aussi modique que laconique. Par des formules elliptiques qui illustrent un programme fumeux, le candidat socialiste évoque "une égalité de l’accès aux soins", une "santé accessible", considérant que "la santé occupe une place de choix dans le projet présidentiel". Mais concrètement, quelle place de choix ? Quelles réformes, quels changements, quels progrès et avec quel financement ? Nous n’en saurons pas davantage… », accuse NKM.

Dans ce même texte, la porte-parole de Sarkozy rappelle que « depuis 2007, plusieurs centaines de maisons de santé pluri-professionnelles ont été créées afin d’encourager les médecins à ne plus subir la solitude professionnelle » (le président candidat veut créer 750 MSP supplémentaires). Elle met également l’accent sur le volet des incitations. « De très nombreuses mesures incitatives, telles que des bourses aux étudiants, et des initiatives de télémédecine ont été mises en œuvre afin de remédier à la désertification médicale et à l’isolement de certains territoires ».

S’agissant des tarifs, NKM affirme encore que « la création du secteur optionnel nous a permis de mieux lutter contre les dépassements excessifs d’honoraires qui entravent l’accès de tous à des soins de qualité (même si cette mesure n’est pas encore opérationnelle). Enfin, pour ne laisser personne sur le bord de la route, l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé a été doublée pour les jeunes ainsi que pour les personnes âgées ».

Nulle doute que la réplique du camp socialiste sur le terrain de l’accès aux soins ne va pas tarder...

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter