Boissons trop sucrées en Outre-mer : Xavier Bertrand interpellé

Boissons trop sucrées en Outre-mer : Xavier Bertrand interpellé

18.04.2012
Victorin Lurel, député PS de la Guadeloupe, auteur d’une proposition de loi rejetée cet automne pour obliger le secteur agroalimentaire à vendre en outre-mer des produits à même teneur en sucre qu’en métropole, a de nouveau alerté le ministre de la Santé.
  • 1334761300343091_IMG_82405_HR.jpg

    Boissons trop sucrées en Outre-mer : Xavier Bertrand interpellé

Le député qui est aujourd’hui « monsieur Outre-mer » de l’équipe de campagne de François Hollande, avait présenté l’été dernier une proposition de loi visant à interdire au 1er janvier 2013 la vente en outre-mer de produits alimentaires plus sucrés que ceux de marque similaire en métropole. La proposition de Victorin Lurel visait à lutter contre l’obésité, qui touche 25 % des enfants en Guadeloupe et en Martinique contre 18 % en Métropole. Elle prévoyait qu’un arrêté ministériel fixe une teneur maximale en sucre pour les produits qui ne sont vendus qu’Outre-mer.

Pas de loi mais des discussions avec les fabricants

Adoptée par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée, elle a été désapprouvée par le groupe UMP, Xavier Bertrand doutant de « la faisabilité de la mesure », notamment parce qu’elle ne concernerait pas les produits importés, comme ceux, plus sucrés, qui viennent des États-Unis. Dès juillet, le ministre avait dit son hostilité à une loi, préférant des « discussions » avec les fabricants, pour lesquelles il mandaterait les directeurs d’agences régionales de santé.

Lors de l’examen de la proposition de loi en octobre, Xavier Bertrand avait de nouveau jugé plus efficace « de demander des engagements concrets aux fabricants ». Dans son courrier, Victorin Lurel constate que « près de six mois après ces engagements forts pris par le gouvernement » la différence de taux de sucre « des produits vendus outre-mer et dans l’Hexagone est toujours exactement la même », prenant comme exemple avec des taux supérieurs parfois de 43 % en Guadeloupe que dans l’Hexagone pour un même produit.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
18.04.2012 à 20h23

« Je ne comprends pas l'attitude de M. Xavier Bertrand dans le refus d'interdire tout simplement l'excès du sucre dans les produits alimentaires, surtout les boissons. Evoquer la (non) faisabilité de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 3

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter