Après les suicides à la Poste, une commission se penche sur le bien-être au travail

Après les suicides à la Poste, une commission se penche sur le bien-être au travail

18.04.2012
Syndicalistes, experts et membres de la direction planchent sur les conditions de travail à la Poste. Ils rendront un rapport au mois de septembre.
  • 1334760790343094_IMG_82407_HR.jpg

    Après les suicides à la Poste, une commission se penche sur le bien-être au travail

« Modestie et ambition », c’est l’état d’esprit qu’a adopté Jean Kaspar, ex-secrétaire général de la CFDT, pour lancer les travaux de la commission sur les conditions de travail à la Poste ce mardi. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du « Grand dialogue »que Jean-Paul Bailly, PDG, a annoncé au printemps après le suicide de 2 cadres, le 29 février et le 11 mars. Ils doivent aboutir fin septembre à un rapport.

Cinq représentants de la direction siègent dans la commission, aux côtés des organisations syndicales et d’une dizaine d’experts extérieurs, dont Éric Aubry, président de l’Institut de veille sanitaire, le psychiatre Michel Debout, le sociologue François Dupuy, le directeur des ressources humaines d’Areva Philippe Vivien, ou encore Henri Lachmann, co-auteur d’un rapport sur le bien-être au travail.

Concilier bien-être et réalités du marché

« C’est une commission pluridisciplinaire parce que je considère que le travail que nous avons à faire doit avoir une approche multiple, la question du bien-être ayant une dimension économique, sociale, culturelle, personnelle et psychologique », a commenté Jean Kaspar.

À l’issue de la première réunion de 3h30, cette figure du syndicalisme, évoquant « un bon climat », a précisé les 5 thèmes identifiés : la nouvelle donne pour l’entreprise et le travail, les attentes des agents, la gouvernance, les conditions de travail, avec notamment les risques psychosociaux, et la gestion du changement.

L’enjeu : « montrer qu’on est capable aujourd’hui si on y met les moyens et si on a la volonté, de réconcilier à la fois la nécessité pour les entreprises de s’adapter aux réalités du marché, et en même temps de créer les conditions d’un bien-être au travail. Pour moi ce n’est pas une mission impossible », a expliqué M. Kaspar...à condition « d’aborder les vraies questions » : la nature des changements auxquels l’entreprise est confrontée, les risques psychosociaux et les suicides. « S’il y a des ajustements nécessaires, on les demandera », a-t-il précisé. La Commission, qui effectuera un travail d’auditions et de visites sur le terrain, doit se réunir les 14 et 29 mai, les 12 et 26 juin et le 3 juillet.

 C. G. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter