La HAS publie un guide pour éviter les erreurs et accidents médicaux à l’hôpital

La HAS publie un guide pour éviter les erreurs et accidents médicaux à l’hôpital

13.04.2012
Le document proposé par la Haute autorité de santé regroupe des outils pratiques et des fiches techniques pour aider les professionnels de santé.
  • 1334332287341884_IMG_82122_HR.jpg

    La HAS publie un guide pour éviter les erreurs et accidents médicaux à l’hôpital

Erreurs avec les médicaments ou au bloc opératoire, risque d’infection : les hôpitaux disposent désormais d’un guide, conçu par la Haute autorité de santé (HAS), pour lutter contre les événements indésirables graves (EIG). La seconde enquête nationale ENEIS, enquête sur les événements indésirables associés aux soins, évoque la survenue de 275 000 à 395 000 EIG par an, soit un EIG tous les cinq jours dans un service de 30 lits, un tiers d’entre eux étant considéré comme évitable. Les EIG évitables sont ceux qui n’auraient pas eu lieu, si les soins avaient été conformes à la prise en charge considérée comme satisfaisante au moment de leur survenue, explique l’un des co-auteurs de l’étude.

La HAS précise que les enjeux sont à la fois humains, techniques et organisationnels, mais aussi juridiques et assurantiels. « Le guide propose aux équipes de mettre en place une démarche d’analyse et d’identification des risques en 5 étapes, depuis le choix de la situation à risques, jusqu’à la mise en place des solutions et au suivi des résultats », précise la HAS.

34 fiches techniques

Le guide « Gestion des risques associés aux soins en établissement de santé » regroupe les 5 étapes et présente des outils pratiques pour permettre à tous les professionnels de santé concernés, décideurs, coordonnateurs, équipes opérationnelles, d’agir de façon pérenne pour sécuriser les soins dans leur établissement de santé.

Le document aborde également selon trois fonctions, gouvernance, coordination ou équipes opérationnelles, douze axes d’actions thématiques. Il explique, par exemple, comment faire le bilan de l’existant, définir le programme institutionnel et les axes de travail ou encore mettre en place les structures pilotes. Enfin 34 fiches techniques associées permettent une déclinaison sur le terrain. « Ces fiches mettent en convergence des méthodes et des démarches existantes : analyse d’événements indésirables, revue de morbi-mortalité, audits, check-list, exigences de la procédure de certification, etc. », explique la HAS.

C. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... Commenter

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter