Mère obèse ou diabétique : risque accru d’autisme

Mère obèse ou diabétique : risque accru d’autisme

10.04.2012
Une étude américaine publiée dans « Pediatrics » objective un lien fort entre une obésité ou un diabète chez la mère et le risque d’avoir un enfant atteint d’autisme ou d’un autre trouble du développement neurologique.
  • 1334068348340668_IMG_81836_HR.jpg

    Mère obèse ou diabétique : risque accru d’autisme

Cette étude a porté sur 1 004 paires mère-enfant inclus dans l’étude CHARGE. Les enfants étaient âgés de 24 à 60 mois. Parmi eux, 517 présentaient un autisme, 172 un autre trouble du développement neurologique et 315 avaient eu un développement neurologique normal.

Pour confirmer le diagnostic d’autisme, les auteurs ont utilisé l’ADIR (Autism Diagnostic Interview-Revised) ou l’ADOS (Autism Diagnostic Observation Schedules). Tous les enfants ont également été soumis à d’autres tests pour évaluer leur développement cognitif et adaptatif.

Les participants étaient ensuite divisés en trois groupes : enfants avec autisme, enfants avec troubles du développement, enfant sans trouble du développement.

Parmi les enfants nés de mère diabétique, le pourcentage d’enfants autistes (9,3 %) ou ayant un trouble du développement (11,6 %) était plus élevé que le pourcentage d’enfants autistes nés de mère non diabétique (6,4 %).

Plus de 20 % des mères des enfants ayant un autisme ou un autre trouble du développement étaient obèses (contre 14 % des mères d’enfants ayant eu un développement normal).

Environ 29 % des enfants ayant un autisme et près de 35 % des enfants ayant un autre trouble du développement avaient des mères avec trouble métabolique (contre 19 % seulement des enfants sans trouble).

Comment expliquer ces résultats ? Il se peut que l’exposition à des glycémies maternelles élevées induise une hyperproduction fœtale d’insuline, ce qui implique une plus grande consommation d’oxygène. Le diabète pourrait aussi induire un déficit fœtal en fer. L’inflammation maternelle qui accompagne les troubles métaboliques pourrait aussi perturber le développement fœtal.

Pediatrics online.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prise de têtes à la FHF ?

gruson

Le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF) David Gruson pourrait quitter ses fonctions pour cause de conflit avec le... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... Commenter

À Bourgoin-Jallieu, médecins et personnels de l'hôpital s'élèvent contre un « management destructeur »

Mercredi, une dizaine de médecins et professionnels de santé se sont donné rendez-vous devant le Centre hospitalier Pierre-Oudot de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter