Une nouvelle convention instaure le P4P pour les pharmaciens

Une nouvelle convention instaure le P4P pour les pharmaciens

29.03.2012
Les officines seront bientôt rémunérées pour leurs efforts en matière de conseils, pour le suivi de certains traitements et en fonction de la part de génériques délivrés.
  • 1333018478337312_IMG_80960_HR.jpg

Les négociations entre l’Assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens se sont achevées à l’aube, ce jeudi, avec la signature d’une nouvelle convention. Cet accord prend en compte les nouvelles missions (conseils, suivis de certains patients) des pharmaciens prévues dans la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST).

La principale innovation de ce texte porte sur l’introduction d’un nouveau mode de rémunération sur objectifs des pharmaciens sur le modèle du paiement à la performance (P4P) des médecins. Les 22 000 officines françaises étaient jusqu’à présent payées au forfait (0,53 centime par boîte de médicament) auquel s’ajoutait un pourcentage sur le prix de vente.

Les pharmaciens seront désormais rémunérés également pour les conseils qu’ils dispensent, en matière de prévention par exemple, de la pilule du lendemain, ou encore du suivi des traitements substitutifs à la drogue.

Les gardes revalorisées

Les pharmaciens recevront également un forfait pour le suivi de certains traitements comme les anticoagulants ou les patients asthmatiques. Ils pourront enfin prétendre à une rémunération en fonction de certains objectifs tels que la part de génériques délivrés.

Une enveloppe de 50 millions d’euros a été dégagée pour augmenter la marge des officines sur les gros conditionnements (boîtes de médicaments pour trois mois). Enfin, les gardes ont été revalorisées.

La nouvelle convention prévoit une mise en place progressive de ces mesures, l’objectif étant qu’elles constituent 25 % de la rémunération des pharmaciens d’ici à cinq ans.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 30.03.2012 à 20h01

« Cela favorisera encore les grosses officines, où le pharmacien fera son "entretien pharmaceutique" tarifé en laissant le petit personnel s'occuper de la vente. Une petite pharmacie "de proximité" (j Lire la suite

Répondre
 
30.03.2012 à 12h59

« Où, quand, comment ? Leur responsabilité sera évidemment engagée mais accepteront-ils de "perdre" du temps au détriment de la vente au comptoir beaucoup plus lucrative ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter