Présence progastrine sur des polypes opérés - Un test de risque de cancer colique

Présence progastrine sur des polypes opérésUn test de risque de cancer colique

19.03.2012
Une équipe de l’INSERM de Toulouse montre que la détection de progastrine à l’analyse des polypes coliques hypertrophiques réséqués constitue un bon indicateur du risque ultérieur d’apparition d’un cancer colique : 100 % des patients qui présentent des taux élevés de cette protéine dans leurs polypes ont ensuite développé des adénomes, reconnus comme des lésions précoces de cancer colorectal. À l’inverse, chez les patients n’ayant pas ou très peu de progastrine, aucune lésion ne s’est développée.
  • 1332155100333035_IMG_79813_HR.jpg
  • 1332155099333034_IMG_79814_HR.jpg

    Un test de risque de cancer colique

DES CHIFFRES méritent d’être rappelés. Premièrement, en France, le cancer colorectal est le 2e cancer le plus fréquent. Deuxièmement, ce cancer constitue, toujours en France, la 4e cause de décès par cancer.

Par ailleurs, on sait que les polypes hyperplasiques sont les lésions colorectales les plus fréquentes : près d’un quart de la population européenne en développe. Ces...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 6

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter