Champs électromagnétiques : l’étude sur l’hypersensibilité fait polémique

Champs électromagnétiques : l’étude sur l’hypersensibilité fait polémique

16.03.2012
À peine commencée, la première étude clinique nationale sur l’hypersensibilité aux champs électromagnétiques, organisée par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et pilotée par le service du Pr Dominique Choudat (Cochin), est mise en doute.
  • 1331916927333574_IMG_79981_HR.jpg

    Champs électromagnétiques : l’étude sur l’hypersensibilité fait polémique

Les symptômes de l’hypersensibilité aux champs électromagnétiques sont « divers », « transitoires » et « communs à de nombreuses autres maladies », souligne le Dr Lynda Bensefa-Colas qui a participé à la mise au point de l’étude destinée à évaluer un protocole de prise en charge des patients.

Ceux qui se déclarent hypersensibles citent principalement les antennes-relais, les portables, les téléphones sans fil ou le wifi comme causes directes de leurs maux. « Notre objectif est d’étudier la survenue et l’évolution des symptômes et voir s’il y a corrélation entre symptômes et expositions aux champs électromagnétiques » avec un relevé pendant une semaine des ondes reçues par les sujets avec un appareil spécial, dit le Pr Dominique Choudat.

Appel au boycott.

Manuel, qui fait partie des « électrosensibles », ne voit pas « l’intérêt de participer à une étude commandée par le ministère de la Santé qui part du postulat que c’est un trouble psychologique », déclare à l’AFP cet ex-ingénieur en informatique de 32 ans. Le Collectif des électrosensibles de France, dont Manuel est porte-parole, « dénonce les orientations » de l’essai et « l’absence d’examens physiologiques et d’exploration par imagerie ». Une autre association d’électrosensibles, « Next-up », appelle aussi à « boycotter » l’enquête. Le cancérologue Dominique Belpomme, de l’association Artac (Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse), fustige une étude « scientifiquement inacceptable et moralement indigne ».

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement organes
Focus

Greffe d'organes Abonné

Pour réduire l'écart entre les besoins en greffe et la disponibilité des greffons, il faut diversifier les stratégies et sensibiliser le grand public. C'est l'objectif de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs qui a eu lieu le 22 juin. Commenter

Désert médical : dans le Cher, Bourges dit banco au salariat des généralistes

bourges

Face à la pénurie de médecins, le salariat fait une nouvelle fois recette. Après la Saône-et-Loire et la Corrèze, la ville de Bourges... 36

Charles-Meyer Arnaud, major des ECNi 2019 : « J'ai décompressé avec l'haltérophilie et vu mes amis pour ne pas m'isoler »

major

Charles-Meyer Arnaud, 23 ans, est le major du cru 2019 des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi). Déjà classé sixième en... Commenter

92 % des Français soutiennent la grève des urgences

grève urgences

La grève qui secoue les services d'urgences depuis plusieurs mois bénéficie d'un soutien massif des Français et des professionnels de santé... 5

ECNi 2019 : l'intégralité du classement à consulter en ligne

ecni

Fin du suspense ! Le CNG (Centre national de gestion) a publié ce mercredi 26 juin, en fin d’après-midi, le classement final des ECNi... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter