À la rencontre d’un médecin pionnier au CHU de Caen - Clinicien hospitalier : un nouveau contrat sur objectifs qui divise

À la rencontre d’un médecin pionnier au CHU de Caen Clinicien hospitalier : un nouveau contrat sur objectifs qui divise

13.03.2012
À 48 ans, le Dr Georges Daccache est le seul médecin de Basse-Normandie à occuper un poste de clinicien hospitalier, ce nouveau mode d’exercice introduit par la loi HPST. Il a signé un contrat de trois ans avec le CHU de Caen, et y a intégré le pôle d’anesthésie réanimation en juillet 2011. Pour 10 000 euros par mois, il travaille beaucoup, « plus qu’un PH ». S’il juge son intégration réussie, ses collègues ne sont pas tous de son avis. Ses revenus et ses objectifs ne sont pas toujours bien compris. Rencontre.
  • 1331605142331563_IMG_79419_HR.JPG
  • 1331605140331550_IMG_79420_HR.jpg

    Clinicien hospitalier : un nouveau contrat sur objectifs qui divise

« QUAND je me présente comme clinicien hospitalier en congrès, on me demande souvent ce que cela signifie » : près de trois ans après la promulgation de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires), le Dr Georges Daccache constate que le corps médical n’est pas très au fait de cette nouveauté réglementaire.

Mieux qu’un long discours, l’anesthésiste...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter