VIH : l’immunothérapie VAC-3S à l’essai à l’AP-HP

VIH : l’immunothérapie VAC-3S à l’essai à l’AP-HP

05.03.2012
La société biopharmaceutique InnaVirVax annonce le lancement d’un essai de phase I/IIa pour évaluer un nouveau traitement dans l’infection à VIH, le VAC-3S. L’étude est réalisée dans deux centres parisiens de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et l’hôpital Cochin. Cette immunothérapie innovante vise à combattre la pathogénicité du virus en bloquant le mécanisme responsable de la perte des lymphocytes TCD4. VAC-3S devrait ainsi protéger le système immunitaire et réduire l’activation immunitaire et l’inflammation.
  • 1330963744329713_IMG_78909_HR.jpg

    VIH : l’immunothérapie VAC-3S à l’essai à l’AP-HP

C’est le premier traitement en son genre et l’objectif initial consiste donc à tester son innocuité, ce qui sera fait dans cet essai chez 24 patients infectés par le VIH-1 dont la charge virale est contrôlée par antirétroviraux. L’immunogénicité du produit et ses effets sur les marqueurs de l’infection (charge virale, taux de lymphocytes TCD4, activation cellulaire) seront également étudiés. Le critère principal sera étudié trois mois après la prise du premier traitement. Il est prévu que les patients soient suivis sur une durée d’un an.

L’investigateur principal de l’étude est le Pr Christine Katlama, service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Pitié-Salpêtrière. Selon elle, les données chez les singes suggèrent que cette immunothérapie peut assurer une protection contre la destruction des lymphocytes TCD4 durant la maladie ainsi qu’une diminution de l’activation cellulaire et d’inflammation. « L’essai en cours va nous permettre aussi de mesurer le niveau d’anticorps que l’on peut obtenir chez l’homme grâce à cette immunothérapie. Si ces résultats étaient transposés chez les patients, alors l’arsenal thérapeutique serait considérablement renforcé. »

Ce médicament candidat est issu des travaux menés à la Pitié-Salpêtrière par le Pr Patrice Debré et le Dr Vincent Vieillard (unité mixte INSERM et université Pierre-et-Marie-Curie, UMRS946). Ces recherches ont déjà fait l’objet de 7 publications dans des journaux internationaux. Créée en 2008 et basée à la pépinière Genopole d’Évry, InnaVirVax est spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques de pathologies liées à des dérégulations immunitaires.

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 2

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 10

Alcool : la métanalyse qui met fin au mythe des bienfaits d'une consommation modérée

alcool

Ces dernières années ont vu leur lot d’études annonçant l’effet cardiovasculaire protecteur de la consommation modérée d’alcool (en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter