Un laboratoire de biologie médicale fermé par l’ARS d’Alsace

Un laboratoire de biologie médicale fermé par l’ARS d’Alsace

21.02.2012
  • 1329839161326162_IMG_78035_HR.jpg

L’agence régionale de santé (ARS) d’Alsace a suspendu pour un mois l’autorisation d’activité du laboratoire de biologie médicale Schaller, à Strasbourg. Cette décision a été prise le 11 février sur proposition du directeur général de l’agence, Laurent Habert.

Selon l’inspection menée par l’ARS, des tests diagnostiques de la maladie de Lyme réalisés par ce laboratoire auraient été déclarés positifs à tort.

L’investigation menée par l’ARS a aussi démontré plusieurs manquements « aux normes d’hygiène en vigueur, à la sécurité des personnels, à la conformité des locaux et au contrôle de la qualité interne ».

Le laboratoire a été prié d’informer les médecins prescripteurs des résultats des analyses en cours et de transférer le reste de ses activités, afin de se mettre en conformité avec la réglementation. À cette date, une nouvelle mission d’inspection sera mandatée par l’ARS pour « évaluer les conditions d’une reprise d’activité ».

Cette fermeture d’un mois fait suite à plusieurs signalements de patients et de professionnels de santé.

Dans « les Dernières Nouvelles d’Alsace », Viviane Schaller, propriétaire du laboratoire fondé il y a 24 ans, dit payer pour le choix qu’elle a fait en 2007 d’utiliser une procédure différente de celle préconisée par les autorités pour le dépistage de la maladie de Lyme.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
21.03.2012 à 09h18

« Laboratoire qui diagnostiquait trop de maladie de Lyme, aux résultats proches de ceux de l'Allemagne ou de la Suisse, alors que nous savons très bien que la maladie ne franchit pas les frontières... Lire la suite

Répondre
 
23.02.2012 à 16h24

« Les biologistes voyoux, certes minoritaires, n'ont pas leur place dans notre profession. L'accréditation ou autres contraintes ne les changeront pas. Le fric est roi pour eux, leurs patients des cli Lire la suite

Répondre
 
23.02.2012 à 11h19

« C'est facile de dire que l'accréditation résoudra tous les problèmes, car quand on connaît les différents critères, on rigole. -
Mon autre orientation est qualiticien. »

Répondre
 
22.02.2012 à 15h23

« L'accréditation améliorera la qualité, la traçabilité des laboratoires.
Les tricheurs n'ont pas leur place dans ces professions et doivent être écartés. »

Répondre
 
22.02.2012 à 14h00

« Je l'attendais ! Alors Messieurs, combien de demandes d'analyses envoyez-vous chaque année au pilon pour non conformité ? 0, 1 ou 3 ? Les affaires sont les affaires et il y a toujours un risque à mé Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter