Cancer du poumon : la radiothérapie postopératoire en question

Cancer du poumon : la radiothérapie postopératoire en question

14.02.2012
La radiothérapie postopératoire dans le cancer pulmonaire localement avancé, fréquemment pratiquée, est sujette à controverses. Des chercheurs du Mount Sinaï Hospital, à New York, montrent que ce traitement ne prolonge pas la survie dans le groupe des personnes de plus de 66 ans.
  • 1329237884324233_IMG_77540_HR.jpg

    Cancer du poumon : la radiothérapie postopératoire en question

Selon Juan Wisnivesky et coll., la radiothérapie après chirurgie dans le cancer pulmonaire non à petites cellules (CPNPC) pourrait sans doute être évitée dans beaucoup de cas. Une étude montre que cela n’améliore pas la durée de vie des malades, alors que ce traitement se fait au détriment de la qualité de vie.

Les patients souffrant d’un cancer pulmonaire stade III à diffusion locale et aux ganglions lymphatiques (stade III N2) sont traités par chirurgie pour ablation tumorale, souvent suivie d’une radiothérapie visant à réduire la probabilité de récidive.

Les auteurs ont analysé les données du registre « Surveillance, Epidemiology and End Results » (SEER) qui relie l’incidence des cancers et la survie aux données médicales de Medicare. Sur 1 307 cas de cancers pulmonaires localement avancés enregistrés entre 1992 et 2005, il y a eu 710 patients (54 %) âgés de plus de 66 ans qui ont reçu une radiothérapie après l’ablation tumorale chirurgicale. Les résultats montrent qu’ils ne survivent pas plus longtemps que les patients homologues qui n’ont pas reçu de rayons. Les chiffres de survie à trois ans et à six ans ne sont pas améliorés dans le groupe radiothérapie. « Nous devons recueillir davantage d’informations sur les effets bénéfiques potentiels de la radiothérapie avant de recommander son usage en routine pour aborder cette situation précise », indiquent Wisnivesky et coll. L’usage de ce traitement devrait être limité en attendant plus de résultats.

« Cancer », en ligne le 13 février 2012.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn aux médecins : « Vous êtes incontournables, la mutation aussi »

Buzyn

« La ministre de la Santé a un regard partagé avec les professionnels de santé… mais nous attendons des actes concrets. » Le Dr Patrick Boue... 2

L'ANSM déplore que des anti-hypertenseurs (IEC et ARA II), pourtant contre-indiqués, soient toujours prescrits pendant la grossesse

hta

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC, tels que perindopril, ramipril, enalapril…) et les antagonistes de récepteurs de... 2

Des Français mettent au point le cobaye parfait pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer

Alzheimer

Le cobaye parfait pour tester les nouveaux traitements de la maladie d'Alzheimer ! C'est ce que viennent de décrire les chercheurs du CEA,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter