La santé dans la présidentielle : Bayrou veut redonner le moral aux médecins

La santé dans la présidentielle : Bayrou veut redonner le moral aux médecins

13.02.2012

Dans un grand discours sur la solidarité, prononcé samedi à la Maison de la Chimie à Paris, François Bayrou a largement abordé les questions de santé jugeant que, sur ce thème, « ni l’équilibre ni l’équité ne sont aujourd’hui garantis ». « Rien ne justifie que notre système de santé, excellent, coûte 12 % du PIB avec des médecins et des professionnels de santé moins bien payés que leurs confrères des pays comparables, une grande insatisfaction des professionnels et, assez souvent, des difficultés croissantes pour les patients », a diagnostiqué le candidat à l’élection du présidentielle.

  • 1329151995323551_IMG_77432_HR.jpg

François Bayrou appelle de ses vœux une « réflexion en profondeur » sur les effets de la loi Bachelot. « La loi HPST, les nouveaux modes de gestion de l’hôpital, la place faite aux médecins et aux personnels de santé, tout cela a entraîné une profonde démoralisation », analyse le patron du MoDem. Cette démoralisation, estime François Bayrou, concerne aussi bien les médecins de ville « qui ont souvent le sentiment d’être assaillis d’obligations administratives » que les praticiens hospitaliers ayant parfois l’impression de « gérer davantage des lits que des malades ». Dans ce climat, François Bayrou se fixe comme ligne de conduite le « recentrage de la vocation de médecin sur la médecine ».

En matière de démographie médicale, il juge que la politique d’incitation par les bourses « a montré ses limites », plaide pour une politique volontariste de « suppression des déserts médicaux » et se dit prêt à augmenter le numerus clausus« contractuellement » en fléchant des postes vers des « affectations temporaires » prioritaires.

Prudent au sujet des restructurations hospitalières (la carte des services d’urgence et de soins ambulatoires doit « prendre en compte les territoires »), il se dit « opposé à la fermeture autoritaire des maternités de proximité ». Mais il préconise « chaque fois que nécessaire » l’installation en amont des urgences hospitalières de maisons médicales d’urgence chargées d’opérer un premier filtre et de traiter le premier recours, une idée inspirée de MG France (syndicat reçu récemment par François Bayrou). Selon le candidat centriste, cette gradation de l’accès aux soins d’urgence pourrait procurer une économie de « près de deux milliards d’euros ».

Sur le financement, il souligne que les « régimes de Sécurité sociale doivent être équilibrés » car « rien n’est plus obscène que de mettre le remboursement de nos ordonnances sur le compte de nos enfants ». Pour les plus fragiles, il reprend à son compte (sans le détailler) l’idée d’un « bouclier santé » qui serait financé en « gérant autrement l’argent consacré à l’aide complémentaire santé ». Enfin, il suggère de s’inspirer du régime d’assurance complémentaire d’Alsace Moselle, un système « entièrement équilibré » qui offre aux cotisants des « résultats exceptionnels ».

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
18.02.2012 à 19h59

« Enfin, on pourrait de nouveau se consacrer réellement aux patients et non à la paperasserie et la T2A , sans pour autant être dispencieux ? Un rêve... »

Répondre
 
julien d Etudiant en santé 13.02.2012 à 22h19

« Plus mou, c'est la faillite. Encore que... »

Répondre
 
13.02.2012 à 18h24

« Enfin, il suggère de s’inspirer du régime d’assurance complémentaire d’Alsace Moselle, un système entièrement équilibré qui offre aux cotisants des « résultats exceptionnels ». Mieux encore M. Bayr Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter