François Hollande précise son vaste programme santé

François Hollande précise son vaste programme santé

03.02.2012

Le candidat socialiste a détaillé jeudi soir dans un amphithéâtre de l’Université de médecine Paris-Descartes les orientations de sa politique de santé. Souhaitant prendre le contre-pied des réformes du quinquennat de Sarkozy, il a insisté sur la place des médecins dans la gouvernance à l’hôpital et la fin de la convergence tarifaire.

  • 1328281362321020_IMG_76865_HR.jpg
  • 1328281360321019_IMG_76864_HR.jpg
  • 1328281357321018_IMG_76863_HR.jpg
  • 1328281355321017_IMG_76862_HR.jpg
  • 1328281353321016_IMG_76861_HR.jpg

Devant un amphithéâtre bondé, après la visite l’après-midi de l’hôpital Robert-Debré (AP-HP) et de l’Institut de la vision, François Hollande a promis que la santé, « bien le plus précieux et le plus fragile », ne sera pas reléguée aux marges de son programme social : « C’est la politique publique la plus transversale qui soit, c’est un système d’avenir ».

Entouré de ses conseillers santé Marisol Tourraine et Jean-Marie Le Guen et des experts Didier Tabuteau et Jean-Hervé Lorenzi, le candidat socialiste a redéfini les valeurs qu’il juge « fondatrices » : le progrès de la médecine, l’égalité d’accès aux soins, la croissance économique et la démocratie sanitaire.

 


La santé fait partie du pacte républicain... par francoishollande

Concrètement, il a rappelé son attachement à un hôpital version « service public », et non une entreprise et critiqué « le défaut de concertation » de la loi HPST : « On ne fait pas de médecine sans médecin » a-t-il résumé. « Je ferai en sorte qu’un nouveau pacte social soit négocié à l’hôpital ». Il s’est également engagé à « mettre fin à la politique de convergence tarifaire », ce qui lui a valu les applaudissements de l’auditoire, et à revoir les règles de la T2A qu’il juge « inflationniste ».

Sur la question des déserts médicaux, François Hollande s’est déclaré « pas favorable à une politique de contrainte ». Il entend plutôt relever le numerus clausus, revaloriser la médecine générale avec plus de stages en ville pour les internes, créer des pôles de santé de proximité et déterminer un plan d’urgence pour l’installation des jeunes médecins. Son objectif : fixer à 30 minutes maximum le délai pour accéder aux soins d’urgence. Il s’est aussi prononcé en faveur d’une limitation des installations nouvelles en secteur II en zone surdotée.

Question rémunération, il plaide en faveur d’un relèvement de la part forfaitaire, afin de mieux prendre en compte la prévention dans les consultations, mais souhaite « encadrer fermement par spécialité et par région » les dépassements d’honoraires.

En matière de politique de santé publique enfin, le candidat socialiste s’est engagé à reconduire les plans Cancer et Alzheimer, à revoir le plan Santé mentale et le plan pour la santé des personnes incarcérées, et à cibler des actions de prévention, à commencer par l’obésité, sur les enfants et adolescents.

 COLINE GARRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
16.02.2012 à 16h11

« Démagogique et ignorant. Le pire étant le fait de céder au lobby pro-euthanasie au lieu de développer vraiment les soins palliatifs. Seul bon point : l'élargissement du numérus clausus. Bref : pas c Lire la suite

Répondre
 
06.02.2012 à 09h12

« Tout pour l'hôpital qui est un gouffre financier et bien sûr rien pour revaloriser les honoraires des libéraux qui eux évidemment ne participent en rien au service public... »

Répondre
 
Michel R Presse/média 05.02.2012 à 18h55

« Il ne fera pas mieux ! Le seul qui a su prendre des décisions, c'est Sarko. »

Répondre
 
05.02.2012 à 14h58

« Je ne vois rien dans ces propositions qui puisse rendre plus "sexy" l'exercice de la médecine libérale : moins de contraintes administratives, plus de sécurité dans l'exercice quotidien dans les zon Lire la suite

Répondre
 
04.02.2012 à 22h40

« Et pour la casse des hôpitaux APHP, que contez-vous faire M. Hollande, l'Hôtel-Dieu de Paris, qui a un emplacement stratégique, en temps et en coût. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Tiers payant : l'UFML Syndicat réclame une loi rectificative pour supprimer l'obligation

ufml

L'échéance légale se rapproche à grands pas et elle inquiète toujours la profession. En vertu de la loi de santé, le tiers payant est censé... 7

Temps de travail : les internes divisés sur le règlement des heures sup'

interne

Marisol Touraine avait promis l'an dernier la création d'un temps de travail additionnel (TTA) permettant à tous les internes d'être... 2

Santé des migrants : le CCNE contre toute instrumentalisation de la santé

ccne

Après le Défenseur des droits, l'Académie de médecine, et Santé publique France, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) joint sa... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter