Vive émotion après 4 suicides au CHRU de Lille

Vive émotion après 4 suicides au CHRU de Lille

24.01.2012
Quatre suicides en quinze jours parmi des agents du CHRU de Lille : depuis le début de l’année, le personnel hospitalier est confronté à une situation très éprouvante. Une cellule de crise a été mise en place.
  • 1327424413318333_IMG_76185_HR.jpg

Ces drames sont intervenus coup sur coup. Entre le 8 et le 17 janvier, trois agents du service de neurochirurgie se sont donné la mort : un agent d’entretien âgé de 34 ans et père de trois enfants et deux aides-soignantes de 27 ans. Le quatrième travaillait au service de gériatrique des Bateliers, dans le Vieux Lille. Il s’est donné la mort dimanche alors qu’il était en congé.

Cette vague de suicides chez des agents hospitaliers suscite une vive émotion parmi le personnel. Une cellule de crise a été mise en place avec la médecine du travail et des psychologues du service du personnel pour assurer leur accompagnement.

« Il faut soutenir les équipes pour qu’elles ne doutent pas de leur mission. Même si le lien entre ces drames et l’activité professionnelle n’est pas établi, ces décès posent forcément question et il va falloir regarder si des signaux ont été lancés et s’interroger sur nos dispositifs de prévention », insiste Annie Podeur, directrice générale de l’offre de soins au ministère, dépêchée sur les lieux à la demande de Xavier Bertrand, ministre du travail et de la Santé.

Réfléchir à la prévention.

Deux inspecteurs de l’IGAS sont attendus au CHR, pour tenter de comprendre ce qui s’est passé et se mettre à l’écoute de la communauté hospitalière. Le ministre du Travail et de la Santé Xavier Bertrand a déclaré en marge de ses vœux à la presse ce mardi « vouloir tout savoir » sur les circonstances de ces suicides en soulignant cependant que cet établissement a « toujours été mobilisé sur ces questions ». Selon la direction de l’établissement lillois, des problématiques personnelles seraient en cause pour au moins deux des agents.

Le directeur de l’agence régionale de santé, Daniel Lenoir, a annoncé la création prochaine d’un observatoire des risques socioprofessionnels, visant à échanger sur les bonnes pratiques et éviter que les tensions au travail ne mènent à de tels drames. « Il faut réfléchir à la prévention que nous pouvons mettre en place. Les situations de mal-être sont difficiles à déceler. Parfois, elles nous échappent. Nous devons en tirer des enseignements », a-t-il conclu.

 FLORENCE QUILLE (plus AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
26.01.2012 à 08h53

« 3 suicidés du même service de neurochirurgie et 1 autre de gériatrie. Ils étaient très jeunes de 27 (2) et 34 ans (1) qui laissent 3 enfants. Quel gâchis pour leur familles, l'hôpital et la société Lire la suite

Répondre
 
25.01.2012 à 21h40

« Si les patrons avaient vraiment envie de se battre... Ego surdimensionné, pas d'idéal humaniste chevillé au corps mais forte individualité, envie de rentrer dans les stats administratives pour qu'on Lire la suite

Répondre
 
25.01.2012 à 19h39

« Je confirme : l'hôpital va mal et ses soignants aussi. Un praticien hospitalier (désabusé). »

Répondre
 
25.01.2012 à 15h28

« Quasi tous du même service : étrange tout de même... On ne remplace plus le personnel lorsqu'il est congé de maladie ou autre. J'espère que là on va faire un beau discours et trouver une solution : Lire la suite

Répondre
 
25.01.2012 à 11h50

« Comment est géré le harcèlement moral en milieu hospitalier : en l’étouffant et en remettant des médailles du mérite aux harceleurs pour les rendre inattaquable. (...) »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne-1

Fin du suspense pour les 8370 candidats aux épreuves classantes nationales informatisées (ECNi). Le centre national de gestion a rendu... 1

13 syndicats de professionnels libéraux à la rescousse des biologistes perquisitionnés par huissiers

biologie

Treize syndicats* de médecins (CSMF, SML) et de soignants libéraux (infirmiers, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeutes,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter