Système de santé : Xavier Bertrand fustige les propositions de François Hollande

Système de santé : Xavier Bertrand fustige les propositions de François Hollande

13.01.2012
  • 1326472830315022_IMG_75469_HR.jpg

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a vivement réagi aux propos tenus ce vendredi par François Hollande dans les colonnes du quotidien « la Dépêche ». Disant son inquiétude sur l’avenir de l’hôpital et sa crainte de voir apparaître des déserts médicaux, François Hollande souhaite créer « un lien plus fort entre les hôpitaux et une médecine de ville afin qu’une permanence des soins soit assurée dans les meilleures conditions » et mettre en place « une aide à l’installation des jeunes médecins ».

« Comment se fait-il que le candidat socialiste ne connaisse pas les politiques existantes en matière de santé et qui marchent ? », a raillé le ministre. « Le "lien plus fort" entre hôpital et médecine de ville, c’est la loi HPST » (Hôpital, patients, santé et territoires). Et de rappeler que l’aide à l’installation proposée par François Hollande existe déjà sous la forme du « CESP, le Contrat d’engagement de service public sur la base du volontariat qui donne [aux jeunes médecins] 1 200 euros brut par mois pour qu’ils exercent dans les zones sous-dotées ».

ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
15.01.2012 à 13h43

« Bertrand a raison, Hollande ferait bien d'étudier les dossiers avant de parler pour ne dire que des inepties. »

Répondre
 
14.01.2012 à 12h29

« La loi HPST instaure le directeur (agent administratif) au service de sa hiérarchie, et pas de ses malades. C'est la "financiarisation" de la santé , au service exclusif des lobbies. Etudier le parc Lire la suite

Répondre
 
13.01.2012 à 19h31

« Bertrand peut toujours tirer à boulets rouges sur Hollande au motif que l'aide à l'installation existe déjà, le fait est que ça ne marche pas ! »

Répondre
 
13.01.2012 à 19h05

« M. Hollande n'est sans aucun doute au courant de ce qui se "trame" de nouveau pour palier la désertification, trop occupé à faire campagne dans tous les sens. Par contre, les mesures mises en place Lire la suite

Répondre
 
13.01.2012 à 18h47

« Le CESP a peu de succès parce qu'il est mal connu (pas de pub suffisante faite par les ARS) et parce que les étudiants ne veulent pas s'engager immédiatement après leur internat, n'ayant pas eu le t Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter