Médecins libéraux : honoraires en baisse de 1 % en 2010

Médecins libéraux : honoraires en baisse de 1 % en 2010

14.12.2011
Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), les médecins libéraux ont perçu 94 110 euros de revenus moyens en 2010. Ces bénéfices s’échelonnent de 63 000 euros pour les psychiatres à près de 218 000 euros pour les radiologues, qui demeurent en tête du hit-parade des spécialités devant les anesthésistes (190 000 euros), les ophtalmologues (145 800 euros), les chirurgiens (132 500 euros) et les cardiologues (120 800 euros). Selon cette enquête, le revenu net moyen des généralistes s’élevait en 2010 à 71 320 euros, en légère baisse par rapport à 2009. L’ensemble de ces chiffres est une estimation effectuée par la DREES après déduction des charges sociales et des cotisations sociales professionnelles.
  • 1323875936310519_IMG_74347_HR.jpg

L’institution souligne que les honoraires totaux des médecins (recettes) ont reculé de 1 % en euros constants entre 2009 et 2010 du fait de l’inflation estimée à 1,5 %.

Les évolutions sont contrastées selon les disciplines. Chez les spécialités « cliniques », les honoraires des omnipraticiens ont diminué en euros constants de 3,2 % après une hausse de 1,1 % en 2009. Sur ces deux années, les honoraires des pédiatres, gynécologues et psychiatres ont stagné. Ceux des dermatologues et des rhumatologues ont progressé de moins de 1 %. Seuls les honoraires totaux des ophtalmologues ont sensiblement progressé de 3,1 % en 2010. Chez les spécialités techniques, les radiologues sont en baisse de 1,1 % en 2010. Les pneumologues et les stomatologues enregistrent une croissance de leurs honoraires de 1,2 %.

Entre 2002 et 2010, les honoraires moyens totaux de l’ensemble des médecins ont progressé de 0,7 % par an.

L’étude de la DREES permet également de tirer d’intéressants enseignements sur l’évolution de la pratique des dépassements d’honoraires. Ils représentent en moyenne 11,7 % des honoraires totaux des médecins libéraux en 2010 (contre 11,4 % en 2009 et 11,1 % en 2008). Ces dépassements pèsent davantage selon la spécialité : 46 % pour les stomatologues, 32 % pour les chirurgiens, 30 % pour les gynécologues et 25 % pour les ophtalmologues mais seulement 4 % chez les généralistes, cardiologues, pneumologues et radiologues.

Les versements forfaitaires constituent toujours une part minime de l’ensemble des honoraires des médecins généralistes (6,5 %) en 2010.

La DREES note enfin que le taux de charges de l’ensemble des spécialités médicales est resté stable entre 2002 et 2007 (autour de 46 %).

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
21.12.2011 à 16h52

« Je voudrais répondre à l'internaute qui parle du faible impact du radiologue dans la prise en charge des patients ! Il a arrêté d'exercer depuis combien de siècles ? Ce qui est excessif est insignif Lire la suite

Répondre
 
15.12.2011 à 22h40

« On est tous médecins, on prend tous des responsabilités. Alors pourquoi tant de différence de salaire ? Je suis sidérée par le salaire des pédiatres et des endocrinologues ! »

Répondre
 
15.12.2011 à 15h02

« Qu'appelez-vous revenu des médecins ? Honoraires encaissés? Bénéfice imposables ? (Honoraires - charges sociales - charges) : dans ce cas, on est loin de vos chiffres : les charges totales représent Lire la suite

Répondre
 
15.12.2011 à 13h28

« Connaissant le faible impact dans la prise en charge d'un patient, d'un radiologue, par rapport à toute autre activité clinicienne, à forte responsabilité, la différence d'écart des revenus me sidèr Lire la suite

Répondre
 
15.12.2011 à 11h54

« On parle d'ophtalmologues chirurgicaux ou de ceux dont 90% de l'activité consiste à prescrire de la correction optique ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter