La dette de la Sécu sous surveillance, la CADES proteste

La dette de la Sécu sous surveillance, la CADES proteste

08.12.2011
  • 1323345620308249_IMG_73821_HR.jpg

    La dette de la Sécu sous surveillance, la CADES proteste

La « banque de la Sécu », la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES), a contesté mercredi la méthodologie suivie par l’agence de notation Standard & Poor’s, qui a placé sa note triple A sous surveillance négative, dans la foulée de l’avertissement sur la France.

L’agence de notation avait annoncé plus tôt dans la journée avoir pris cette initiative, expliquant sa décision par le fait que la note des organismes de ce type reflète celle de la France (Standard & Poor’s avait lancé lundi soir un avertissement sur la zone euro, menaçant d’une dégradation dans les trois mois la note de 15 pays, dont l’Allemagne et la France).

En réponse, la CADES « conteste l’application sans discernement de cette méthodologie à l’ensemble des agences "quasi-souveraines" ». Pour défendre son propre cas, la CADES insiste sur le fait qu’une loi organique votée par le Parlement prévoit que toute nouvelle dette qu’elle reçoit doit être accompagnée de ressources nouvelles afin de ne pas rallonger sa durée de vie. Cette loi protège ses ressources jusqu’en 2025, date prévue de l’extinction de la CADES. La Caisse insiste sur un autre point, selon lequel le Conseil constitutionnel vérifie chaque année que les ressources qui lui sont affectées soient suffisantes pour lui permettre de mener sa mission.

Créée en 1996, la CADES finance la dette de la Sécurité sociale grâce à ses emprunts, dont le remboursement est notamment garanti par le produit de la CRDS (contribution pour le remboursement de la dette sociale) et par un prélèvement sur la Contribution sociale généralisée (CSG). Outre la CADES, Standard & Poor’s a placé sous surveillance négative mercredi la note de l’Agence française de développement, de l’Établissement public d’aménagement de la Défense, de Réseau ferré de France, de l’UNEDIC et de... l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

HTA : les 10 axes et les 60 propositions de la SFHTA

hta

L'HTA est banalisée en France et trop souvent perçue comme un simple facteur de risque cardio-vasculaire, s'inquiète la Société française... Commenter

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... Commenter

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter