La réforme de la protection sociale, « urgence absolue » selon Sarkozy

La réforme de la protection sociale, « urgence absolue » selon Sarkozy

02.12.2011
  • 1322835305306129_IMG_73207_HR.jpg

Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois affirmé son intention de réformer le financement du système de protection sociale, lors d’un déplacement à Toulon sur l’avenir de l’Europe et de l’euro.

« On ne peut pas financer notre protection sociale comme hier en prélevant uniquement sur les salaires quand les frontières sont plus ouvertes et qu’il faut faire face à la concurrence de pays à bas salaires. La réforme du financement de notre modèle social est devenue une urgence absolue », a affirmé le président de la République.

Cette prise de position marque un pas de plus du chef de l’État dans sa volonté d’élargir le financement de la protection sociale. Fin octobre, il avait évoqué la possibilité de taxer certains produits importés (TVA) comme nouvelle recette pour la Sécurité sociale.

Le président de la République avait par ailleurs annoncé la création d’un haut conseil chargé de plancher avant la fin de l’année sur le financement de la protection sociale.

Une nouvelle fois, le chef de l’État a dénoncé la mise en place des 35 heures et le passage de la retraite à 60 ans, « des fautes graves qu’il a fallu réparer ». Il a appelé à sortir de la crise économique « par le travail, l’effort et la maîtrise des dépenses ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
06.12.2011 à 20h42

« Taxer le tabac plus fort dans toute l'Europe et les pays limitrophes, de même pour les boissons alcoolisées au prorata du degré d'alcool, chaque entrée dans un casino devrait être payante, les assur Lire la suite

Répondre
 
05.12.2011 à 14h39

« Après la défaite de la France en juin 1940, le chef du gouvernement en analysait les causes. Il identifiait une perte du sens de l’effort, un abandon à « l’esprit de jouissance » de la part de ses Lire la suite

Répondre
 
03.12.2011 à 13h54

« À l’heure où l’État cherche à réaliser des économies, une diminution du nombre d’élus ainsi qu’une réforme de leurs statuts sont plus que nécessaires. De même depuis la loi Deferre de décentralisati Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter