Protéines animales : encore trop tôt pour les réintroduire

Protéines animales : encore trop tôt pour les réintroduire

16.11.2011
L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) est défavorable à la réintroduction des protéines animales pour l’alimentation des animaux d’élevage.
  • 1321462470300073_IMG_71747_HR.jpg

    Protéines animales : encore trop tôt pour les réintroduire

L’ANSES a été saisie de la question par le ministère de l’Agriculture, à la suite d’une proposition faite l’an dernier par la Commission européenne pour assouplir les règles d’interdiction des protéines animales transformées (PAT). Tout en constatant des « progrès dans l’organisation des filières », l’agence considère que les conditions permettant une utilisation sécurisée des PAT ne sont pas, à ce jour, « totalement réunies », indique-t-elle dans un communiqué. Elle réaffirme ainsi les conclusions de son avis de 2009.

Dans le cadre de sa nouvelle expertise, l’Agence s’est attachée à actualiser l’ensemble des données disponibles relatives au risque sanitaire lié à l’introduction des PAT dans l’alimentation de certains animaux de rente. Mais faute de disposer d’un test fiable de détection de l’espèce d’origine des protéines transformées, l’agence reste prudente. Les PAT, souligne-t-elle, « sont issues de sous-produits animaux radicalement différents de ceux qui constituaient les farines animales », soupçonnées d’avoir contribué à la propagation de l’encéphalopathie spongiforme bovine. Ces dernières sont interdites dans l’Union européenne depuis 1994 pour les animaux destinés à l’alimentation. Bruxelles a proposé, en juillet 2010, de lever l’interdiction du recours aux protéines animales pour l’alimentation des non ruminants comme les porcs, les volailles ou le poisson.

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter