14 500 cas de rougeole, dont 6 décès, en 2011

14 500 cas de rougeole, dont 6 décès, en 2011

12.09.2011
L’Institut de veille sanitaire publie les données actualisées de la surveillance de la rougeole en France. La troisième vague épidémique, qui a débuté en octobre 2010, s’est considérablement intensifiée en 2011 avec 14 500 cas notifiés, dont 6 décès. L’Académie nationale de médecine alerte sur la faiblesse de la couverture vaccinale.
  • 1315839426278975_IMG_66596_HR.jpg

    14 500 cas de rougeole, dont 6 décès, en 2011

Le bilan actualisé de l’épidémie de rougeole qui sévit en France depuis 2008 confirme les craintes des autorités sanitaires de santé qui, en mars 2011, évoquaient déjà une « épidémie de très grande ampleur » et un risque d’augmentation des formes graves. La troisième vague épidémique a été plus importante que les deux vagues antérieures « avec un pic atteint en mars 2011 et une décroissance des cas depuis », explique l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Pour les sept premiers mois de l’année, près de 14 500 cas ont été notifiés, dont 15 ont présenté une complication neurologique, 639 une pneumopathie grave et 6 sont décédées. Par rapport à 2010, le nombre de cas est presque 3 fois plus important (5 071 cas notifiés), le nombre de formes graves a plus que doublé (8 encéphalites et 287 pneumopathies graves) et celui des décès a triplé. Depuis le 1er janvier 2008, ce sont plus de 21 000 cas qui ont été déclarés en France.

« Cette recrudescence de la rougeole en France est d’autant plus grave qu’elle concerne plus particulièrement les jeunes nourrissons et les adultes », s’alarme l’Académie nationale de médecine. La rougeole « devient peu à peu aussi une maladie de l’adulte puisque 40 % des cas en 2011 concernent des adultes, dont 30 % sont hospitalisés », souligne-t-elle. Depuis 2008, la proportion des cas signalés de 20 ans et plus n’a cessé d’augmenter : 17 % en 2008, 23 % en 2009 et 34 % en 2010.

Vaccination urgente.

L’Académie s’inquiète par ailleurs de l’insuffisance de la couverture, d’autant plus que l’on « sait depuis la fin des années 1980 que l’élimination de la rougeole ne sera possible qu’avec une couverture vaccinale de 95 % et une deuxième dose de vaccin », souligne l’Académie. Cette couverture « exigeante » s’explique par la très forte contagiosité du virus de la rougeole, avec un taux de reproduction de base (ou Ro) de 15 à 20 (un malade peut contaminer entre 15 et 20 personnes) bien plus élevé que celui de la grippe qui est de 2-4.

« En 2010, on constate que 82 % des 5 021 cas à statut vaccinal connu ne sont pas vaccinés et que 13 % n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin triple », rappelle le Pr Pierre Bégué au nom de la commission des Maladies infectieuses et médecine tropicale de l’Académie.

« Il est urgent de renforcer la vaccination du nourrisson et d’appliquer rigoureusement les mesures concernant le rattrapage vaccinal des enfants, adolescents et jeunes adultes jusqu’à l’âge de 31 ans », poursuit-il. Selon les nouvelles recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) telles qu’elles apparaissent dans le calendrier vaccinal 2011, tous les sujets nés entre 1980 et 1991 (âgés entre 20 et 31 ans) qui n’ont jamais été vaccinés doivent recevoir deux doses de vaccins au lieu d’une seule dose comme antérieurement. Cette mesure prise dans un souci de simplification (la même stratégie pour tous les sujets de plus de 1 an) devait permettre d’améliorer, selon le HCSP, « l’adhésion insuffisance des professionnels de santé et du grand public ».

L’enjeu est important en raison du contexte de recrudescence de la rougeole, notamment en Europe. Selon l’OMS-Europe, 38 pays avaient rapporté plus de 7 000 cas au 6 mai 2011, la majorité étant des cas français. « La France connaît maintenant la plus forte épidémie et contamine les pays voisins », conclut l’Académie.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
13.09.2011 à 11h01

« Rendre ce vaccin obligatoire à l’entrée des crèches et à l’école. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter