L’AP-HP vise un déficit de 123,6 millions d’euros à la fin de l’année

L’AP-HP vise un déficit de 123,6 millions d’euros à la fin de l’année

06.09.2011
Le budget 2011 de l’AP-HP est enfin bouclé. Il y aura exactement 984 suppressions d’emplois non médicaux. Les médecins sauvent les meubles bien que la hausse de leurs effectifs soit contenue.
  • 1315322596277485_IMG_66284_HR.jpg

    L’AP-HP vise un déficit de 123,6 millions d’euros à la fin de l’année

L’état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) pour 2011 de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) est désormais définitivement arrêté. Comme prévu, ce budget utilise deux leviers pour limiter la casse – et contenir à 123,6 millions d’euros le déficit de l’institution : l’augmentation de l’activité et la réduction des dépenses.

Sur ce poste des dépenses, les charges de personnels sont, sans surprise, appelées à la rescousse (à hauteur de 38,1 millions), l’AP-HP se donnant à la fois comme objectifs de « diminuer les charges de personnel non médical » et de « stabiliser la hausse des charges de personnel médical ».

Les effectifs des médecins (y compris les internes et les étudiants et tous statuts confondus) travaillant à l’AP-HP passeront ainsi de 17 496 à 17 702. Dans le détail, sans que les chiffres soient significatifs, on constate que le nombre de praticiens contractuels sans renouvellement de droit (1 285 médecins aujourd’hui) va baisser cette année, fondant de 47 postes, tout comme le nombre d’internes (27 postes de moins sur un total de 3 520).

Du côté des personnels, ce sont presque 1 000 équivalents temps plein qui vont disparaître (984 exactement, après que 900 ont été supprimés en 2010). Les personnels des services de soins et les personnels éducatifs et sociaux vont se défaire de 181 postes.

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 3

Greffe totale de peau : le Pr Mimoun revient sur l'exploit de Saint-Louis

greffe peau

C'est la première fois qu'une telle surface de peau, la quasi-totalité du corps, est remplacée par une greffe à partir d'un jumeau... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter